Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 07:51

Il faut que tu te changes les idées, Erin. Tu verras, ça te fera le plus grand bien de changer d'air. Tu verras comme tu nous reviendras en pleine forme, tu rencontreras de nouvelles têtes, tu feras des choses nouvelles, tu feras ci et ça, profites-en, on n'a pas tous les jours la chance de faire un road trip comme celui-là. Il tombe à point, vraiment, heureusement que tu l'as repoussé.


... oui, heureusement...



Ah j'imagine le soleil, la chaleur, la musique, le bruit des vagues, j'imagine ça, et puis ci. C'est vraiment une belle opportunité que tu as là!



...oui, c'est vrai...

Et ci et ça et waow et extase


...réponse invariable: oui, c'est vrai....(j'en ai de la chance, ah la la la la)


En fait, c'est mon poussin qui va découvrir beaucoup de choses. Moi je ne vais rien découvrir du tout. Je l'emmènerai partout partout. Il en prendra plein les yeux. Moi pendant ce temps là, je le regarderai vivre. C'est tout ce que je sais faire à peu près bien.

Me changer les idées? Quelle idée!!!

Voir de nouvelles têtes? Pour quoi faire? Faire semblant encore? Ressortir les trucs qui marchaient avant? Pfff. Mais avec d'autres gens. Re-pfff




Pffff


Pfff


Pfff


Puisqu'il en est ainsi....


Erin

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 09:59

Charmé jadis: Belle au Bois, je ne comprends pas, tu m'avais dit que tu ne voulais plus revenir sur le site, que tu avais trouvé quelqu'un de bien. Et je te retrouve dans mes recherches. J'ai vu que tu t'es connectée. mais pourquoi ne m'as tu pas recontacté?



... euh... ( parce que tu ne m'intéresses pas du tout, je suis reconnectée pas pour rencontrer quelqu'un mais ça tu ne peux pas le savoir, j'ai mes raisons de m'être reconnectée, et ce n'était pas pour te retrouver en tout cas)



Belle au Bois: Jadis, je suis désolée, je n'ai pas vraiment envie de faire des rencontres, je ne sais pas bien ce que je suis venue faire sur ce site.

Jadis: Ben oui, c'est ce que tu as écrit sur ta page d'accueil. Tu aurais pu me recontacter. Je te l'avais dit que j'étais là si besoin. Et dans ce cas, que fais tu sur le site? Tu cherches quand même?

Belle au Bois: Oui, je sais, mais je n'ai pas besoin de relation amoureuse. Je te l'ai dit, je ne sais pas bien pourquoi j'ai réactivé mon compte. Comme ça, par curiosité ou peut-être pour savoir s'il y était encore

Jadis: Oui, je me doute. Et j'ai bien compris. Et je te l'avais dit que je sais très bien être un ami.



-Oui, je sais et je te remercie de vouloir être mon ami. Mais j'ai peur que cela te laisse un espoir de me "conquérir", et cela ne risque pas d'arriver. Nous en avons déjà parlé.

-Oui je sais. Je ne suis pas assez bien pour toi. Tu en avais choisi un autre. Il faut dire que je ne suis pas à mon avantage. Mais qu'est-ce qu'il avait de plus? Il était juste beau? évidemment.

-Ah non, Jadis, tu ne vas pas faire la victime je suis moche et méchant et personne ne m'aime?

-mais regarde maintenant, tu es à nouveau seule, tu as perdu du temps avec ce mec. Et en plus, je suis sûr qu'il y est encore.

-Oui. Mais non, c'est faux. C'était une belle histoire.

-Ah oui, et c'est pour ça que tu es seule maintenant? Et que lui il continue à chercher? Je ne te crois pas.

-Ne me crois pas si tu veux. Mais je maintiens que c'était une belle histoire.

-Oui, une histoire de belle au bois. Belle avec un prince pas digne d'elle.

-Jadis, arrête s'il te plaît.

-OK j'arrête.

-Bon, je te laisse. Je suis désolée de ne pas donner suite davantage.

-Tu as mon numéro.

-(non, je l'ai perdu). Oui.

-N'hésite pas.

-Jadis, je te l'ai déjà dit, je ne suis pas dans un mood de rencontres.

-Oui Belle au Bois, je sais, j'ai compris. Et j'imagine que tu te méfies.

-Oui, Jadis, je me méfie maintenant. Je suis désolée. J'attends un geste de sa part et il n'arrivera pas. Mais je ne vais pas m'étendre à ce sujet avec toi, ce serait vraiment très peu convenable de ma part. Ne m'en veux pas s'il te plait.

-Mais je te dis que je suis là! Qui est-il que j'aille lui casser la figure??? On n'a pas le droit de faire du mal à une princesse comme toi. Tu es si authentique, il a rien vu, ce *%*%!&

-Tu ne me connais pas, Jadis. Mais merci de ton soutien, dans l'absolu.

-Je ne te connais pas, mais je sais lire. Et tu as eu l'honnêteté de me dire des choses gentiment, là où d'autres m'auraient zappé. Et je suis déjà si fier de pouvoir discuter avec toi.

-Arrêtes, là, tu me flattes et ça ne marchera pas.

-OK. Excuse moi, je fais comme je peux.

-Je ne te recontacterai pas, Jadis, tu le sais. Et si je reste sur ce site, tu imagines bien que ce n'est pas pour rencontrer le prince charmant.

-Ben oui, tu l'as déjà rencontré! je suis là!

-allez, arrête, sinon, je te bloque. Et de toute façon, je vais désactiver mon profil pour de bon. J'ai vu ce que j'avais à y voir.

-Je suis désolé pour toi, chère Belle au Bois.

-Ne le sois pas. Moi je te souhaite le meilleur. Arrêtes de faire le lourd, avec les charmantes, ok?

-OK

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 02:31

Si j'avais été un homme, on aurait dit à ma femme de ne pas dramatiser, que personne n'est mort, que c'est pas la fin du monde, et est-ce que tu l'aimes? Oui? alors, où est le problème?

Et ma femme aurait fini par agir avec son coeur.

Car je l'ai fait, moi., j'ai mis un galet sur mon coeur à l'époque... pour qu'au final, ce soit lui qui me quitte une année plus tard. mais passons.

C'est juste que j'ai un peu l'impression que l'égo masculin (oui, je sais, je reviens encore avec mon histoire d'égo masculin) ne passe rien. Sans vouloir faire une généralité, je n'ai pas connu assez d'hommes dans ma vie pour faire des généralités. Mais quand même...

Je me suis toujours dit qu'il fallait ménager l'égo de ces messieurs. Alors que l'égo de mesdames, bof, les dames, elles s'en remettent. Ben oui, les dames pleurent pour n'importe quoi. Et quand on leur dit: arrête de pleurer, c'est rien, y'a pas de raison de pleurer. Elles arrêtent. ou elles pleurent en cachette, toutes seules. Parce qu'on leur a nié leur égo. Si elles pleurent, c'est que ce n'est pas rien. Je dis ça, je dis rien.

Et de fil en aiguille, l'ego feminin, on l'oublie. Ben oui, leur égo, c'est du pipi de chat. Les hommes ont tellement de choses plus graves à gérer dans leur égo... On leur en fait voir de toutes les couleurs, c'est normal. Ben oui.

Nous, on se sent blessées pour n'importe quoi, donc on n'y fait plus attention. Nous, on n'a pas le droit de dire "telle parole m'a blessée". Bah, ce n'est qu'une parole. Pas le droit non plus de dire qu'on ne se sent pas aimée ou soutenue. Bah quoi? Bien sur que si je t'aime et je te soutiens. Comment? Ben je te dis que tu es belle et je t'écoute. Ah pardon, oui, c'est vrai, tu m'écoutes. En faisant 36 choses en même temps, en regardant telle prise électrique, en machinant ci ou ça. ça, ça s'appelle écouter. Par contre, lorsque tu regardes la télé, tu ne l'écoutes pas, je suppose, puisque tu ne fais rien d'autre que regarder la télé. Quand tu t'adonnes à ta passion, tu es à fond. Quand tu m'écoutes, tu fais autre chose. Je ne dois pas avoir la même notion d'écoute que toi.

Mais oui, on se sent blessée pour n'importe quoi. Une parole et hop on croit qu'on ne nous aime plus.

On ne doit pas parler le même langage de l'amour, les hommes et les femmes.



Y'en a bien qui se comprennent, eux. Comment font-ils? Ils doivent être bien conseillés. Ou ils ont l'un et l'autre travaillé à la communication entre eux. Ils ont l'un et l'autre appris à écouter pour de vrai, à mettre de côté leurs égos. Et à ne pas prendre tout contre eux. A entendre l'autre dans sa blessure. Et à ne pas minimiser une blessure, quelle qu'en soit la nature. Car à mon avis, il n'y a pas de degré dans les blessures. Surtout que nous avons tous nos blessures de l'enfance. Nous sommes tous des petits garçons et des petites filles qui ont eu mal un jour et n'ont pas compris pourquoi.



j'ai vu le petit copain de mon fils pleurer au judo aujourd'hui, quand je suis allée les chercher. Et le prof lui a dit: allez Harry, t'es pas un bébé, arrête de pleurer. Et Harry continuait à pleurer. Allez Harry, stop maintenant. Le pauvre Harry, s'est arrêté de pleurer. Mais je le voyais mal, mal, mal. Continuer le combat en reniflant. J'avais envie d'une seule chose: aller sur le tatami et le prendre dans mes bras. Je ne sais pas ce que le pauvre petit Harry a pu penser dans son petit coeur....C'est avec des comportements comme ça qu'on en fait des blessés de la vie. ça + ça + ça + ça + ça, etc. Oui, c'est comme ça qu'on grandit. ben voyons!!! Oui, bien sûr. En n'autorisant pas nos enfants à dire qu'ils ont mal? Et surtout pas les garçons. En les dressant? Eh, oh!!!!! Le seul moyen qu'ils ont est de pleurer. Et on les fait taire????

Mais arrêtons le massacre!!!

ça fait des adultes blessés qui se blessent mutuellement. Oui, j'en suis persuadée.

Le prof a fait au mieux, je ne le blame pas. Mais pauvre petit Harry. Car je sais que sa maman relativisera les choses et lui dira: tu es un grand maintenant, il ne faut plus pleurer.

Quelle connerie!!!!

Et c'est à mon avis pour ça que les égos réagissent différemment. Parce que chacun a cherché à trouver un moyen de survivre depuis tout petit à des non considérations de blessures. Et quand on grandit, les cicatrices grattent. L'un ne comprend pas que l'autre ne survive pas à un truc si banal. Et l'autre ne comprend pas qu'on ne comprenne pas qu'on ne survit pas à un truc si important.

Toujours est-il que si la situation avait été inversée, tout le monde, je dis bien tout le monde m'aurait dit: allez, Erin, ne dramatise pas pour si peu. Personne n'est mort. Et à lui, on lui aurait dit: elle s'en remettra, si elle t'aime, elle reviendra.



Qui a dit qu'il y avait une échelle de blessures? Moi je dis que non.



Ben non, je ne suis pas d'accord. Si telle action ou non action, telle parole m'a blessée, c'est que ça m'a fait mal. Et c'est tout. Et ça marche dans les deux sens. J'ai blessé, c'est vrai. mais - et sans vouloir me dédouaner - on blesse quand on se se blessé. On rend comme on peut, on se défend comme on peut. C'est une question de survie. Qu'on soit un homme ou une femme.



Je commence tout juste à comprendre les défenses des hommes. Et je relativise, je m'apaise dans mes enflammements avec des réflexions et des lectures. Et la prière aussi. Une prière à ma manière mais une prière quand même.

Mais existe-t-il cet homme qui ait compris les défenses des femmes?


Erin

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 17:03

Perle est belle, a voyagé partout, c'est une perle qui roule. Elle n'amasse pas de mousse. Il faut dire qu'avec un père Poséidon, c'est un peu normal.

Elle rencontre Fana. Il est beau, il lui fait la cour, comme dans un rêve. Une Perle pareille, c'est digne d'une telle cour. Oui, il sait reconnaître les perles, ce charmant là. Tout tranquillement, à distance, mais sûrement, Perle se laisse conquérir. Fana a cependant des obligations certains week ends liées aux élections proches. Mais après tout, c'est normal, quand on est investi dans une cause. Perle sait ce que c'est, avec ses actions d'entraide. Ils ne discutent d'ailleurs jamais politique. Perle estiment que ce ne doit pas être un problème ou un frein. Nous nous aimons, c'est tout ce qui compte.

Tout est parfait, il se déplace tous les week ends. Elle fait aussi les 400 km qui les séparent pendant les vacances.

Et si je te présentais à mes amis, ma princesse? Je suis si fière que tu sois ma perle. Et la rencontre se réalise. The soirée bling bling. Perle n'est pas gênée, elle a vécu avec son père Poséidon et les soirées mondaines, elle connaît. Elle sait faire des phrases que personne ne comprend, du genre: les juges du Palais Royal ont tranché et l'obsolèscence de la jurisprudence Machin n'est plus à prouver vous conviendrez avec moi qu'une telle avancée dans le corpus hiérarchique était attendue par nos praticiens. Elle sait aussi parler des splendeurs des broderies inuits qu'elle a eu la chance d'approcher de près pendant un pélerinage, et des rizières de riz indica en terrasse au Vietnam.

Mais il y avait quelque chose de gênant à cette soirée. Un langage en direction des étrangers qui la dérangeait. Ah, ceux là, il faudrait les renvoyer dans leurs pays. Tu es allée là bas, tu peux nous dire s'ils sont si malheureux que ça. Tu es allée là bas, franchement, pourquoi auraient ils besoin de notre technologie? Tu es allée là bas, tu les connais bien, tu as vu comme ils ont une odeur différente de la notre? Et puis on les distingue pas les uns des autres.

Plaît-il? Je ne comprends pas bien où tu veux en venir? J'ai des amis partout dans le monde et je ne peux pas répondre oui et faire une généralité de pays où je n'habite pas, et que je ne connais que très peu. Je ne peux pas non plus généraliser les faits divers que tu me dépeins.

Quoi? Ne me dis pas que tu as des amis là bas? Si? Alors il doit y avoir des exceptions partout. Mais c'est bien, c'est bien de s'ouvrir au monde, je te félicite pour ton ouverture d'esprit et surtout pour ta capacité à les accepter.

Ce à quoi Perle répond: les imbéciles qui peuplent la planète n'ont pas l'honneur de faire partie de mes amis. Tiens, je vais continuer notre non conversation ailleurs sans toi, si cela ne te dérange pas je vais certainement me repoudrer le nez et en profiter pour vomir les inepties que j'ai entendues sans rien répondre. Bien évidemment, je serai ravie de ne pas te recroiser dans la soirée.

Mais enfin, Perle, qu'est-ce qui t'a pris? C'est un de mes meilleurs amis! Je l'estime beaucoup. Il voulait juste être drôle et nouer des liens, il s'y est mal pris, c'est tout, ne sois pas si susceptible.

L'épisode est clos. On ne peut pas s'entendre avec tout le monde.

OK. Rencontrons mes amis, veux-tu bien?

Avec joie ma belle Perle.

Perle organise THE soirée cosmopolite par excellence, à l'occasion d'un passage de Fana dans la région. Asseyons nous par terre et mangeons à l'exotique, de toute façon, je n'ai pas assez de chaises! en voilà une bonne idée! Tout le monde s'y met. Et ça rigole et danse, ça chante et ça fait des jeux de 8 ans. Le salon est sens dessus dessous. Il n'y a même pas de personnel de service. Les amis font la vaisselle avant de partir, et aident à ranger. Perle est si ravie qu'elle n'a pas remarqué Fana pincé.

Au revoir les amis, à très vite.

Fana: Ouf, ils sont enfin partis, je n'en peux plus

Perle: Je suis éreintée moi aussi, mais qu'est-ce que je me suis amusée, cela faisait si longtemps que je ne les avais vus. Quel bonheur!

...

...

...

Fana après un long silence: jamais mes amis n'auraient rangé comme l'ont fait tes amis

Perle: oui, ils sont vraiment merveilleux, tu ne trouves pas?

Fana: c'est dans leur culture, ils ne savent pas que c'est vexant pour les hôtes

Perle: oh mais non, au contraire, je suis heureuse qu'ils m'aident, c'est un moyen de prolonger la fête.

Fana: mais il n'y a qu'eux pour faire ça. C'est vraiment ce genre de peuples, tous, qui est capable de se comporter de la sorte dans une soirée.

Les exemples de critiques continuent un moment de la part de Fana. Perle essaie de comprendre en quoi ci ou ça était dérangeant pour Fana. Elle s'est adaptée au mieux aux amis de Fana, à une exception près, elle a donné le change. Et elle n'a jamais donné une critique sur les amis de Fana; ils ont leurs convictions, elle ne peut juste pas les intégrer. mais ce sont ses amis, elle n'a pas à lui demander de choisir entre elle et eux; ils se connaissent depuis longtemps, et tous les deux depuis si peu.

Pourquoi Fana ne peut-il en faire autant?

Fana: Alala, n'en parlons plus ma Perle. Promets moi juste que tu ne les revois pas avant 3 mois

Perle: je crois que nous ne nous verrons pas avant 3 mois en effet.

Fana: ah, c'est heureux

Perle: je ne pensais pas que tu serais si heureux qu'on ne ne voie plus pendant 3 mois

.....

Fana a voté un bord politique très différent de celui de Perle. Il y a des points non communs qui ne peuvent être tolérés. Les Perles méritent de vrais pêcheurs de perle et non des mandataires fanatiques en croisade.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 15:12

Oui, c'est possible d'être en quête de sérennité et de faire tout le contraire pour l'obtenir. Et cela ne se contrôle pas. Y a-t-il un apprentissage de la sérennité? Je le pense.

Un ami de 70 ans me dit: "je n'ai personne pour me disputer avec. C'est déjà une chance que de pouvoir se disputer avec quelqu'un, ne crois tu pas?" Là, je suis d'accord avec lui.

Approchant la quarantaine, une amie : "c'est que vous n'étiez pas compatibles". Je suis d'accord aussi.

A 22 ans,on m'a dit: "il y a plein de poissons dans la mer". Je suis d'accord aussi.

A 50 ans, une autre me dit: "regarde comme tu es belle, regarde toute la vie que tu as devant toi, ça passe, tout passe avec le temps"

A 60 ans: "Vis, vis, vis, prends la vie comme elle vient, elle passe si vite!"

Mes beaux-enfants, du haut de leurs vingtaines: "au moins, dans ta vie, tu ne t'ennuies pas, toi!"

A 30 ans: Je suis d'accord.

Et moi j'ajoute c'est que ce qui doit se passer se passe. De la manière dont ça doit se passer? ben oui, un peu. Rien n'arrive par hasard.

La sérennité c'est tout ça en même temps. Je suis pas rendue...? Mais si. J'ai commencé le chemin, c'est déjà bien. Maintenant, je n'ai pas l'intention de devenir le Dalaï Lama non plus. Alors je penche vers la sérennité et l'apaisement, c'est quand même plus sympa on dirait.

Erin

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 10:04

Un jour, Peur et Amour se rencontrent

-Bonjour

-Bonjour

-Tu m'as l'air très affairé et préoccupé.

-Je n'ai pas le temps de parler, je suis occupé à chercher l'amour.

-Je suis là

-Que fais tu dans la vie?

-J'aime

-ah bon? Et tu aimes qui?

-Toi par exemple

-Tu aimes comment?

-J'aime comme on m'aime

-Et après?

-Après, j'aime encore

-Tu aimes pourquoi?

-Parce que c'est ma raison de vivre. Et toi? Que fais tu dans la vie?

-J'ai peur.

-Peur de quoi?

-Peur de tout

-As tu peur de l'amour?

-Non, puisque je le cherche. Mais je dois lui faire peur, puisqu'il ne vient pas à moi.

-Mais si, bien sûr qu'il vient à toi, ne le vois tu pas?

-Comment le reconnaîtrais-je?

-En ouvrant les yeux de ton coeur

-Mon coeur n'a pas d'yeux

-Alors ouvre les portes de ton coeur

-Mon coeur n'a pas de portes

-Alors attends patiemment, il viendra doucement

-Je n'ai aucune patience

-Alors tends lui les bras

-Ils sont trop chargés

-Alors appelle le

-Mais je crie tous les jours

-Et l'amour est venu.

-Non

-Quand tu cries, tu n'as pas peur de lui faire peur?

-Non, l'amour n'a peur de rien, lui.

-Alors crie, je viendrai

-Mais pourquoi viens-tu, toi? C'est l'amour que je cherche. Toi tu m'ennuies avec tes questions bizarres.

Erin

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 03:16

Ah non, il fait trop moche pour mourir. Et à partir de là, j'en suis arrivée à: je suis une élève mathématicienne de la vie. Oui, c'est exagéré et oui c'est portenawak. Vive le portenawak et ce qui me passe par la tête alors!!!!


Je suis partie d'une réflexion pour de rire que j'ai faite à une amie: "ah non, ne t'inquiète pas, je ne vais pas mourir, il pleut trop". Et voilà ce que ça a donné ensuite. Si mon amie se reconnaissait, j'ai peur qu'elle ne se doute pas du déroulement qui a suivi. Je sais cependant qu'elle n'en serait cependant pas étonnée...


Je dédie donc ce texte à mes amis, mes vrais. A mes proches. ceux qui comptent pour moi et ceux pour qui je compte.

1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30,31,32,33,34,35 -1. Non, pas -1, n'importe quoi. surtout pas -1. Moi seule sais pourquoi. c'est ce qui compte.

Alors


C'est nul de mourir quand il pleut. Et puis sortir sous la pluie, je déteste déjà par essence. Avoir froid sous la pluie, je déteste. Alors pour aller mourir sous la pluie dans le froid? Ah non alors. Et dégouliner et avoir les cheveux tout portenawak? et le mascara qui coule? (je porte pas de mascara? ah. Et alors? Moi quand je bâtis un principe, je le fais dans l'absolu, que je porte du mascara ou pas. que je sois maquillée ou pas, que je sois en train de boire de l'eau ou du coca cola ou pas. C'est comme ça qu'on bâtit des principes, enfin, non?)

J'ai donc décidé pour moi que c'était la dernière des choses à faire de mourir un jour de pluie. Et voilà, c'est comme ça. Il y a des principes qu'il faut savoir s'appliquer.

Pour certains, c'est "ah non, pas de grignotage entre les repas". Bon, je respecte leur choix, mais moi je grignote entre les repas. Et je m'en fiche! Et qu'on ne s'avise pas de me dire que c'est pas bien, et que je vais grossir et que mon corps me le rendra et que ci ou que ça. Je le sais, ça!!!! C'est comme si on disait à un fumeur: c'est pas bien de fumer. Ah parce que tu crois qu'il le sait pas???? Pffff

Pour d'autres, c'est "je ne mange pas de ce pain-là" ou encore "je ne bois pas d'alcool". A la bonne heure. Encore que je sois dans ma phase je ne bois pas d'alcool depuis quelques temps (ben oui, je fais mon intéressante en ne buvant pas d'alcool. Non, je ne suis pas abonnée aux alcooliques anonymes. j'ai juste envie de savoir ce que ça fait de ne pas boire une goutte d'alcool pendant un temps donné, j'ai juste envie de donner à mon corps autre chose que de l'alcool, un peu comme quand j'ai eu ma période végétarienne ou ma période beurk le poulet ou beurk le bleu ou beurk la cigarette ou beurk les cons. ah tiens non, celle là, elle ne m'est pas passée.)


Donc pour certains les principes sont connus et archiconnus. Pour tout le monde, il y a des choses mauvaises pour la santé qu'il ne faut pas faire. Qu'on s'applique ou qu'on ne s'applique pas. A chacun ses principes.



Moi, j'ai décidé du principe que je ne mourrai pas sous la pluie. Respectez mon choix messieurs et dames. Je ne vous demande pas de me faire la morale, de me dire que c'est bien ou que c'est pas bien, que vous ferez pareil ou que beurk la pluie. Non, là, j'ai juste envie de me fixer ce principe.



Bon, alors il y a un problème avec mon principe quand on habite dans les pays du nord. Parce qu'il pleut tout le temps. Mais bon. Si les habitants de l'hémisphère nordissime se posaient mon principe, comment feraient-ils? ils ne pourraient jamais mourir? Heureusement que ce n'est que le mien alors... je ne veux pas trop mourir un jour de pluie. Il peut pleuvoir après, c'est possible. Mais pendant ah ça non, je n'aimerais pas du tout.



Bon, mais il y a un autre problème: quand on habite là où il ne pleut pas? On fait comment? On meurt tout le temps?


Et si je pars dans un hémisphère clément et ensoleillé? Ben oui, c'est vrai, je prends un risque. Oh la la quel risque!!! serait-ce pour cela que je préfère vivre au soleil? Tiens, je n'avais encore jamais vu les choses de cette manière. Comme si on pouvait avoir envie de mourir au soleil?


Mais euh!!!!!! c'est juste un principe: comme tout principe, il y a des exceptions. Et il y a surtout des contradictions ou des réciproques. Et là, la réciproque ne veut rien dire, il n'y a pas de réciproque c'est tout. D'où les mathématiques - voir plus loin.




Je n'aime pas trop mourir en fait. Vouloir être morte, oui, parfois, ça peut se comprendre. Être morte pour de vrai, je suis pas certaine non plus que ça soit super cool. Mais alors mourir, juste mourir, c'est nul. Et un jour de pluie en plus? et puis quoi encore? Avec un bonnet de bain sur la tête pendant qu'on y est aussi?



Et si la dérision n'est pas comprise précisément ici, zut alors. Je n'ai pas besoin de m'expliquer avec ceux qui appliquent des principes au pied de la lettre.<



Parfois, juste dire les choses, ça fait juste du bien. Je me demande si je n'ai pas un peu raison de livrer les choses comme elles me viennent et si tous les bien-séants sur ce qui se fait, ce qui ne se fait pas etc... ne seraient pas eux un petit peu dans le faux. Ben oui, comme si je décidais d'énoncer une vérité pour tout le monde: il ne faut pas mourir un jour de pluie. Et puis quoi encore??? Faire la pluie et le beau temps chez les autres ne m'intéresse pas. Je laisse ça à ceux qui s'ennuient.

J'énonce ce qui me concerne au lieu de le garder pour moi. Et je ne demande à personne d'en faire son principe de vie ou de me convaincre du contraire. Enfin, il ne me semble pas.
L'information que chaque personne donne devrait etre à prendre en tant que telle. Mais c'est si rarement le cas. Elle peut être dérision, humour, fataliste, que sais-je encore? elle peut être livrée pour juste ne pas être portée à tout jamais pour l'éternité sur ses épaules et point, personne n'a besoin d'en reparler 107 ans. ça peut s'entendre ou pas, ce genre de phrase? peut-être pas. on m'a dit un jour la parole libère. Mais quel est l'imbécile qui a dit ça?????Qu'il vienne m'expliquer le contexte de "la parole libère" et là je comprendrai. Mais la parole ne libère que si elle est libre, que si elle peut s'envoler sans être appliquée au pied de la lettre! p"*§§*ù$ de parole"



Chercher juste à savoir sur quel niveau se situe celui ou celle qui s'exprime, avant de déduire d'après son propre système de pensée. là oui, je veux bien que la parole puisse libérer. Mais ah la la que c'est difficile. Je me suis aperçue que dire les choses qui me blessent blesse les autres. Et que les autres me blessent sans le savoir. Je ne vais pas prendre le risque d'en faire une généralité.



Non mais, c'est quoi ces manières de mourir sous la pluie?

En tout cas, cet axiome est désormais mien, je me l'approprie, je suis une apprentie mathématicienne de ma vie: "je ne veux pas mourir un jour de pluie". Bon, voilà, c'est dit. Et c'est tout. Je ne démontrerai rien, c'est un énoncé indécidable.

J'ajoute qu'il n'y a pas de réciproque nécessaire à cet axiome. En tout cas, pas ici. Pas maintenant, et peut-être jamais. La philosophie ne m'aide même pas là. Disons juste qu'avec ça, j'ai mon théorème d'incomplétude à moi. Enfin, je crois.

Et là arrive mon grand souci. Certains mots ont un sens pour moi et un autre pour les autres. Là, c'est typique. Et par cet exemple, axiome, indécidable, réciproque, des mots tellement anodins qu'on en oublie le sens premier. Et je vois bien que je prends le risque de ne pas être comprise. Ou alors seulement pour ceux qui voudront essayer de comprendre???

C'est pour cela qu'il vaut mieux que ça soit écrit ici que dit ailleurs.

En droit, en mathématiques, en physique, en ancien français, en anglais, en systémie en thermodynamique, en astrologie, en énergie chinoise ou que sais-je, moi? en mode avion, aucun mot ne signifie la même chose. Et tout le monde sait tout, tout le monde a raison et tout le monde a tort, tout le monde croit tout comprendre. Et c'est comme ça qu'on juge. Aïe Aïe Aïe, je suis bien embêtée maintenant pour expliquer mon erzatz mathématique de la vie. Du reste, j'ai bien peur que personne n'aie trop envie de comprendre les mathématiques en vrai. OK, les initiés? Que dire des mathématiques de la vie? Seuls des initiés ? Non, non, non. Je refuse de croire qu'il faut être initié pour comprendre les mathématiques de la vie. Il y a peut-être en revanche des sectes des mathématiques de la vie. Des groupes de gens qui croient penser pareil entre eux. Et se persuadent très bien tous seuls qu'ils ont raison. Et moi avec! Bien sûr que moi avec. Si j'ai bien identifié ma religion, je n'ai pas identifié ma secte mathématique de la vie, de la complexité humaine. Je ne suis pas une mathématicienne. Je cherche juste à comprendre.

Quand j'écris "fortune", quand j'écris "principe", quand j'écris "exprimer", quand j'écris "je", quand j'écris "axiome" ou quand j'écris "indécidable", et au fond du fond, quand j'écris "je t'aime", tout le monde ne comprend pas. Pas de la même manière. pas de la manière dont moi je l'entends.



Je suis nulle en maths. Je suis nulle en vie. Alors imaginez un peu ce que ça peut donner en mathématiques de la vie?!!! Mais je persiste, je recommence ma copie, j'écris au tableau, je me tache les mains, je prends des crampes de cerveau, je déchire des feuilles, je rature, je cherche, je pose des questions mais il n'y a pas de professeur...

Je ne sais pas si je parviendrai un jour à simplifier ma manière de m'exprimer. Mais j'essaie au moins.



Erin

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 00:14

Je lance des Je t'aime au vent


Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils volent, volent et voltigent

 

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Sauras tu les entendre

au détour d'un écho?


Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils tournoient et vont loin loin

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Sauras tu les sentir

au détour d'une brise?


 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils montent montent montent

 


Si vite

 

 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils virevoltent et tourbillonnent

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou

Ils apparaissent et s'échappent

 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Sauras tu les saisir
au détour d'une bourrasque?




Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou

Ils disparaissent soudain et....

 

Les revoilà!

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou
Sauras tu les apercevoir

à travers les nuages?

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Pfiou

Je t'aime
Pfiou

Je t'aime

Je

t'

aime

 

 

Pfiou

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

 

 

Il les a emportés

 

 

 

 


Erin

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 00:37

Belle au Bois aurait tant aimé présenter à ses amis, sa famille, ce Charmant qui a fait et fait toujours au fond d'elle-même battre son coeur, ce charmant qui lui a donné envie de jardin et de sieste sous les figuiers du château avec lui jusqu'à la fin des temps. Belle au Bois aurait aimé aller à la plage avec lui, ils n'avaient même pas eu l'occasion d'aller à la plage ensemble. Tant de choses qu'ils n'avaient pas eu le temps de faire ensemble. C'était si récent.

Belle au Bois s'est surprise à rêver de tant de choses avec Charmant... sans rien lui dire bien entendu, car c'était trop tôt. Et c'est heureux d'ailleurs.

Une princesse ne prend pas les devants, une princesse ne fait pas de plan sur la comète avant d'être certaine que Charmant est le charmant qu'elle recherche. Mais quand même, elle a embrassé quelques crapauds avant et c'est pour cela qu'elle pensait sincèrement que Charmant allait briser le sort... Comment être certaine?

Certaine elle l'a été une fois, une seule. Pour finir dans ce château. S'interdit-elle des certitudes à présent? Elle bannit désormais les mots "toujours" et "jamais" de son vocabulaire.

Mais quand même... Ou alors peut-être que? Ou que? ou que? Et si? Et si?

Et puis quoi? Let it go alors?

Mais quand même...???

Belle au Bois ne maîtrise rien, et elle le sait.

Personne ne maîtrise rien. Sinon, ça se saurait.

Partager cet article
Repost0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 23:05

J'aime relire mes classiques. Mais il y en est un que je vais relire de ce pas, je crois bien que j'en ferai mon livre de chevet. C'est "Jacques le Fataliste et son Maître"

C'est là que je comprendrais mieux certaines positions, c'est là que je trouverai ce que je ne parviens pas à exprimer. J'en suis certaine. Je me souviens particulièrement de "Est-ce qu'on est maître de devenir ou de ne pas devenir amoureux? Et quand on l'est, est-on maître d'agir comme si on ne l'était pas?"

Véritablement, qui est maître de quoi dans sa vie? Je croyais être une personne. Je m'aperçois que j'en suis une autre. Je ne maîtrise rien. Les contes de fées ont une vraie philosophie au fond: seul l'amour permet de voir le beau dans l'autre. Et l'autre dans sa non maîtrise de rien de sa vie.

Bon, c'est compliqué à expliquer je n'essaierai même pas. Sauf que je commence à comprendre le sens réel des contes de fées, quand j'apprends à me connaître. Sauf qu'apprendre à me connaître, c'est accepter que je ne maîtrise rien du tout. Je suis un être humain, en proie aux événements extérieurs et internes à moi-même, que je ne connais même pas.

Pour le cas de Belle au Bois: elle est soit Belle soit au Bois soit Dormant. Quand elle est Dormante, il faut juste attendre que les événements soient favorables pour réveiller le beau en elle. Quand elle est Au Bois, c'est qu'elle dresse des barrières inconscientes pour éviter d'arriver jusqu'à elle. Bon, ok, là, je m'égare.

Mais pas tant que ça.

Chez Diderot, on retrouve aussi "C'est que faute de savoir ce qui est écrit là haut, on ne sait ni ce qu'on veut, ni ce qu'on fait".

C'est aussi lui qui a écrit en substance, que nous passons les trois quarts de notre vie à vouloir sans faire, et à faire sans vouloir. Et quelque chose aussi comme personne ne sait ce que le ciel veut ou ne veut pas, et il n'en sait rien lui-même.

Alors,et là, j'ajoute: comment pouvons-nous être, quant à nous, certains de le savoir, pauvres créatures que nous sommes??? Comment Belle au Bois peut-elle savoir ce qu'elle veut, elle, en proie avec son lit de dormeuse et ses bois autour?
Et surtout, comment Charmant peut-il savoir ce que Belle au Bois complote, alors qu'elle-même ne le sait même pas????

Quant à Charmant, n'a-t-il pas contribué même un petit peu à faire que Belle au Bois se dérobe? Même un petit peu. Il n'y a pas forcément de calculs dans tout cela. Quand il y a des sentiments, les calculs ne valent rien du tout. Déjà par essence, on ne maîtrise pas son destin; mais en des temps amoureux, il ne faut même pas y compter!!!! Tout n'est que ressenti. Et surtout rien n'est savoir.

Les actions de Belle au Bois ne prennent pas sens pour autant?

OK. La réponse est non.

Parce que tout ça justement. Merci Diderot. Merci les contes de fées.

Ok, j'arrête là, juste sur quelques lignes supplémentaires:

Faire étudier Jacques le Fataliste à des adolescents n'a aucun sens. Il faut avoir vécu pour espérer comprendre un petit peu ces écrits-là. Et la fameuse phrase tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes prend tout son sens.

Diderot a certainement raison quand il fait dire à Maître Pangloss ce que j'osais qualifier de stupide à 17 ans.

(Source principale: Jacques le Fataliste, Diderot)

Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je?

  • : Le blog d'Erin
  • : Une maman solo qui met des mots sur ce qu'on n'a pas le droit de dire, des mots pour ceux qui sont dans mon cas, mais aussi peut-être un peu pour laisser la douleur s'en aller
  • Contact

Mes citations au fil des jours

7 juillet 2012: toutes les premières fois dans un changement sont difficiles. Erin

21 mai: personne ne mérite tes larmes; celui qui le mérite ne te fera sûrement pas pleurer (https://www.facebook.com/pages/Chtit-panneaux)

février: former un couple c'est être deux et ne faire qu'un.Mais lequel? (d'un humoriste très célèbre)

26 aout: ce n'est pas que j'aime avoir raison, c'est juste que j'ai vraiment raison! Si tout le monde pense comme cela, qui a tort?
28 juillet: le bonheur est dans le pré, cours-y vite il va filer. Saute par dessus la haie. Paul Fort
27 juillet: dire à ceux qu'on aime qu'on les aime
22 juillet: comment peut-on ne pas sourire devant un enfant?

19 juillet: suis tombé dans la figure à moi - mon fils
18 juillet: j'ai l'impression de faire partie d'un tout. mais lequel?
17 juillet:quand on a touché le fond, il reste le fond de soi à explorer
16 juillet: pffff
15 juillet: je n'ai rien à dire aujourd'hui, non que je ne pense pas, mais plutôt que la pensée va trop vite pour la traduire - Erin
14 juillet: quand tout le monde est parti, il reste les amis - Quelqu'un de bien
13 juillet: La vie est un baiser. Et quel baiser! - Erin

12 juillet: "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" -Saint Exupéry
11 juillet: j'ai découvert une nouvelle addiction: l'écriture - Erin
10 juillet: dors, dors, dors sur tes décisions, ne prend jamais une décision avant d'avoir dormi dessus - Erin
9 juillet: je suis là et bien là - Erin
8 juillet 2011: ça devrait être interdit d'être malheureux - Erin
8 juin2011 : "On a divorcé d'un commun accord, mais tu étais plus d'accord que moi" - un comique dont le nom m'échappe