Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 09:55

Mettre des mots à tout prix?

 

Parfois il n'y a pas de mot. Non que le sentiment n'existe pas. C'est la puissance de l'émotion qui n'a pas d'équivalent. Je dis souvent à mon enfant qu'il n'a aucune idée de l'amour que j'ai pour lui. C'est un amour d'univers, un amour de tout, un amour plein, un amour qui le ramène à mon ventre, du plus profond de moi. Mais je n'ai pas les mots, alors je lui dis juste je t'aime. Et il le sait. C'est tout.

 

Parfois c'est juste ça.

N'est-ce pas mon amie, lorsque je te dis : ... 
Tu sais. Et je sais. Pas d'explication, même pas un mot. Un silence que nous seules partageons. Et qui fait tout. Je ne peux pas te "mentir". Et tu ne peux pas me "mentir". Tu sais et je sais. 
Complètement métaphysique. 
Quand on se dit rien on se dit tout.

 

 

...

 

 

alors je me dis que ça doit être des histoires d'âmes soeurs. J'ai croisé une âme soeur, une âme qui guérit la béance. Aucune envie de mots. L'âme est asexuée. Rien que l'écrire est déjà ridicule. Mais il faut bien que l'on comprenne ce que je sais. Et comment expliquer ce qu'on ne peut que ressentir? Croyez moi simplement. Ne cherchez pas à mettre des mots à tout prix. Ne cherchez pas. Si vous pensez que c'est elle, alors c'est elle. Ne cherchez pas pourquoi. Et ne cherchez pas tout court. 

Savoir qu'elle est là. C'est tout. Juste.


Erin pour mezetadam

 

PS: tout à coup j'écris un p.s.  comme s'il y avait besoin d'un p.s.
un p.s. pour expliquer, p.s. pour compléter. Mais non, pas besoin.
 

Partager cet article
Repost0
9 février 2020 7 09 /02 /février /2020 12:39

Tu as des bleus, des bleus au coeur

Des heurts et des peurs ont colorié ton coeur

Tu regardes les leurres...

Oh mais cette douleur....

Non, ce n'est pas la chair en surface

Qui pleure

Regarde mon coeur, regarde! elle est là cette lueur 

Oublie les colères et la sueur 

car ce ne sont que des bleux de surface

S'il te plaît, condamne le par contumace

Et oublie sa stupide face

Ce n'est qu'un bleu au coeur

Tu sais quoi? T'es une badass!!!

 

Erin pour mezetadam

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2019 3 22 /05 /mai /2019 04:09

Le monde ne tourne pas autour d’un homme, ma vie n’est pas finie parce qu’un sans cœur a joué avec le mien.

Alors je dois juste pouvoir reprendre mon cœur, c’est le mien, après tout... puis je le répare et c’est tout. Lui, il trouvera un autre jouet. Mais le mien je vais m’en occuper moi. Quand je l’aurais réparé je montrerai comment il fonctionne afin qu’il ne soit pas à nouveau cassé par maladresse. Et tout ira bien. 

 

En attendant, s’il te plaît, rends moi mon coeur, ne pars pas avec. Sinon je vais devoir en voler un, comme tu l’as fait pour le mien. Je ne veux pas devenir ces voleurs qui prennent ce que d’autres ont mis tant de temps à construire sans respect. Alors rends le moi. Et trouve toi un autre coeur. Ou retrouve tout simplement celui que tu as perdu dans ton bazar. C’est même mieux. Je te proposais de t’aider à le trouver et tu as préféré prendre le mien. Ce n’est pas une attitude qui mérite que je te le laisse à nouveau. Comme les enfants qui prêtent leurs jouets bien volontiers mais constatent avec déception que certains enfants les détruisent: alors ils ne prêtent plus leurs jouets à ces enfants là. Et ces enfants là sont malheureux car tout ce qu’ils veulent c’est s’amuser à casser. Qu’ils cassent leurs jouets! Les enfants savent très bien protéger leurs jouets, ils ont bien raison. Ils ne se font pas avoir 3 ou 4 fois. Ils les rangent quand les terreurs des jouets arrivent. 

 

Et bien pour mon coeur ce sera pareil. Je ne laisserai plus mon coeur à qui ne sait en prendre soin. Mon cœur est précieux. Si tu ne sais pas t’occuper du tien, comment puis-je te prêter le mien??? C’est ton problème, si tu n’as plus de coeur, pas le mien.

Mais là, moi j’ai un problème: c’est toi maintenant qui a mon coeur. C’est moi qui n’ai plus de coeur... Je ne peux pas le reprendre. Rends moi mon coeur. S’il te plaît.

 

Sans me le lancer comme un ballon de rugby, je suis très mauvaise attrapeuse et tu es mauvais lanceur. Il risque d’etre perdu dans la nature et j’aurai du mal à le retrouver. Sans me le jeter par terre à mes pieds en le piétinant encore plus pour me dire, tiens voilà et bon courage surtout. Il est déjà suffisamment abîmé, essaye de faire en sorte qu’il ne soit pas bon pour la poubelle une fois passé dans tes mains maladroites.

 

 

 

 

 

Compliqué, n’est-ce pas? Lorsqu’on s'aperçoit que c’est si bon d’être aimé, compliqué de laisser celle ou celui qui t’a aimé sans condition, qui t’a montré que tu avais de la valeur. Compliqué de rester avec un coeur qui n’est pas le tien et que tu ne sais même pas faire marcher.

Ne fais pas non plus comme si tu n’avais pas entendu que j en ai besoin, ne fais pas comme si tu ne savais pas que ce coeur dans tes mains n’est pas le tien. Ne fais pas comme si tu l’avais trouvé, n’oublie pas que je te l’ai prêté pour que tu en prennes soin. Tu n’en as pas voulu ou tu n’as pas su quoi en faire? Ok, alors rends le moi dans ce cas.

 

Moi je sais comment le faire marcher. Je n’aurais pas du te le prêter à toi qui casses les cœurs, à toi qui chiffonnes la soie comme tu chiffonnes une vulgaire serpillère, à toi qui laisses des bijoux de précision prendre la poussière dans tes placards capharnaüm. Je n’aurais pas du te le prêter à toi qui plantes des clous n’importe où pour faire croire à tout le monde que tu es bricoleur. Personne n’est dupe tu sais... moi j’ai juste cru que tu voulais que je te montre comment faire, alors j’ai essayé de te montrer comment je bricole ou  comment j’aime... Je ne dis pas que c’est comme ça qu’il faut faire, je te montrais ce qui fonctionnait assez bien pour moi.

 

Je ne veux pas te l’arracher pour autant parce qu'il avait commencé  à s’agglomerer à toi, et que ça ne ferait qu’aggraver les choses.

 

Il n’y a pas d’autre solution: soit tu en prends soin avec moi - et tu as décidé que non, tu ne voulais pas en prendre soin- soit tu me le rends. Je le réparerai je sais comment faire. Ou je trouverai un réparateur de coeur. 

 

 

Rends moi mon coeur pour de bon. 

 

 

 

Je ne sais juste pas comment. Et je suis trop fatiguée par cette bataille d’egos pour trouver la force de t’aider. Trouve le moyen de me le rendre c’est tout. Et ce que tu fais et deviens avec ton vide ne me regardera plus, cela t’appartient. J’ai cru que je pouvais t’aider. Je suis cette enfant gentille qui prête ses jouets et croit que tout le monde fait pareil.

Tu étais cette terreur que tout le monde voit venir sauf moi, celui dont tout le monde se méfiait sauf moi, celui avec qui personne ne voulait plus jouer, sauf moi. Et bien entendu je pleure maintenant que mon jouet est cassé. Peut-être que ça t’aura donné envie de prendre soin de ton cœur. En attendant, rends moi le mien s’il te plaît. 

 

 

 

 

C’est dit.

enfin presque. Tant que je n’ai pas mon coeur, je fais comment , moi, maintenant, avec ce trou béant à la place???

 

 

 

Erin pour mezetadam 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 10:12

Je regarde chez moi. C’est comme s’il n’y avait jamais mis les pieds. Aucun objet ne me rappelle lui chez moi. Et pour cause. Il ne laissait jamais rien et n’offrait jamais rien. Je lui ai rendu ses quelques chaussettes. Il est parti avec une boule de chaussettes c’est tout ce qu’il restait de lui chez moi. Une rose séchée est là sur la commode. C était si rare que je l’avais précieusement gardée. Cette rose est à l’image de notre relation: belle au début, jamais renouvelée, séchée par le temps et maintenant que vais-je en faire?

Ridicule de la garder. Mais pas envie de la jeter. Pas encore prête. Ma vie se résume à jeter une rose séchée à la poubelle...

Je le ferai, je suppose, lorsque les souvenirs de lui auront aussi séché dans mon cœur. Car si je n’ai plus rien sous les yeux qui me rappellent lui, sous le coeur il y a bien lui et relui.

 

Lui, en revanche a une foule de choses chez lui qui vient de moi. Je repense au croquis, à la déco, aux cadeaux que je lui ai spontanément offerts... 

Il a plein se choses de moi chez lui mais son cœur est vide de moi. Sous son cœur il y a bien paselle et repaselle, pasmoi et repasmoi. 

A l’image de notre relation: on ne force pas quelqu’un à aimer. L’amour se donne ou ne se donne pas. Il reste symboliquement ce qu’on a donné et ce qu’on a gardé.

Allez ma grande, avance et ne garde pas ce que tu as inventé dans ta tête. Jette ces trucs de ton cœur, comme il jettera ses trucs de sa maison. Et tout sera net.

Il est trop dans ta tête. Il n’est pas ailleurs. Tout n’a jamais été que dans ta tête et ta projection, ton imagination, ton fantasme, ton rêve. Regarde ce qu’il te reste de lui: rien... comme quand tu te réveilles un matin pour constater que tu étais en train de rever. Réveille toi maintenant. Ce n’etait qu’un rêve. Et il n’était même pas beau, puisque tu te réveilles les yeux mouillés. 

Je ne suis pas certaine de ça du tout. Je préfère penser qu’il était beau. C’est beau quand même une rose séchée...

 

C’est pas complètement dit. Je n’ai pas assez réfléchi dessus. 

Erin pour mezetadam 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 10:12

Aimer N’importe Qui si ce n’est Celui...

 

 

Quelqu’un d’Autre peut passer par là, Quelqu’un d’autre peut rester un peu, s’en aller ou être remercié gentiment avec un « je suis désolée, mais je n’ai pas eu le coup de cœur », « je suis désolée je sais que ça ne marchera pas, ce n’est pas toi c’est moi qui ne suis pas prête ».

En attendant il y a aussi N’importe Qui. N’importe Qui pour pallier un manque. N’importe Qui fait l’affaire, il est là et disponible, voire en demande... Parce que N’importe Qui est souvent là à attendre que tu veuilles bien jeter des miettes car N’importe Qui se contente de tes miettes. (Pourquoi???) Mais tu sais que si tu as encore des miettes d’amour, tu peux les donner à N’importe Qui. Quand il n’y a plus que des miettes en attendant de repeindre la cuisine et réparer le four... Ne reste pas avec tes miettes encore fraîches. Ou alors attends qu’elles soient rassies et jette les. Mais ne reste pas avec tes miettes d’amour. 

 

 

Parce que la vie avance et que parfois tu peux juste avoir besoin de bras pour te consoler, de mains pour te caresser, de paroles pour te rassurer et d’yeux pour te regarder. Parce que les compliments ça fait du bien aussi. Surtout lorsque tu t’es sentie moche et remoche longtemps, malgré l’Autre. Pour l’Autre, tu n’étais pas assez ou trop, pour l’Autre, tu étais sa Quelqu’une d’Autre ou sa N’importe Qui.

 

 

L’Autre, il t’a blessée, l’Autre il a trituré tes cicatrices et laissé béant ton cœur. L’Autre doit être oublié. Peu importe comment en vérité. L’essentiel est que tu ne l’aies plus dans la peau et dans tes projets. L’autre a saccagé un repas de roi, c’était juste un imposteur, un déguisé qui n’a jamais su manger correctement et mâcher la bouche fermée. L’Autre ne savait pas la bienséance et ne remerciait pas pour le repas que tu avais préparé avec tant de ferveur. L’Autre refusait le repas parce qu’il n’aime pas le sucré-salé, dommage tu ne sais faire que ça, c’est comme ça que tu as appris à cuisiner. Heureusement que N’importe Qui aime le sucré-salé et apprécie que tu aies fait la cuisine et apprête la table. Heureusement que N’importe Qui n’a rien contre manger froid ce que l’Autre a peut-être refusé, préférant dîner ailleurs.

 

Non, ne t’inquiète pas, il y a toujours les restes et les miettes que tu pourras distribuer à N’importe Qui. De bien belles miettes, mais des miettes quand même. Avant que tout soit périmé. Avant de recommencer à faire la cuisine avec tendresse et farine.

 

Et laisse l’Autre digérer ce que tu lui as préparé. La digestion est lente... et le ventre vide, l’Autre pourrait revenir. Essaye d’avoir N’importe Qui à dîner à ce moment là. C’est plus facile, et ça veut dire « complet », fallait réserver. Sinon, fais en sorte de maintenir un « fermé pour cause de travaux en cuisine ».

 

Et si tu étais la N’importe Qui de l’Autre, c’est juste que l’Autre était le blessé que tu es toi aujourd’hui. A cause de l’Autre. Car tu es aussi l’Autre de quelqu’un... 

 

 

 

 

 

Et puis sortir ça fait du bien, voir du monde, avoir l’air normale et sourire, ça fait du bien. N’importe Qui peut te faire à peu près femme.

N’importe Qui ne demande pas plus. Ou ne le fait pas paraître. N’importe Qui peut être absolument adorable et attentionné. Parce que N’importe Qui peut aussi avoir besoin de tes bras, de tes mains de tes paroles et de ton corps. 

Juste parce que tu ne peux pas rester seule pendant des années en attendant Celui. 

Il faut bien des N’importe Qui. Comment tenir sinon? N’importe Qui peut aider à repeindre la cuisine et t’apporter ce dont tu as besoin. N’importe Qui est là.

Et si tu as été sa N’importe Qui, il ne pouvait être Celui. Il est l’Autre maintenant.

 

 

 

C’est dit.

Erin pour mezetadam 

 

Message à moi-même: Il faudra bien que j’aie un N’importe Qui d’Autre.

 

Message à N’importe Qui : 

Cher N’importe Qui, je suis désolée par avance si je te fais souffrir un jour. Je ferai en sorte que tu ne me prennes pas pour Celle, j’espère que je serai aussi ta N’importe Qui à ce moment là. Au pire, tu trouveras Quelqu’une d’Autre après moi, rassure-toi. 

Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je?

  • : Le blog d'Erin
  • : Une maman solo qui met des mots sur ce qu'on n'a pas le droit de dire, des mots pour ceux qui sont dans mon cas, mais aussi peut-être un peu pour laisser la douleur s'en aller
  • Contact

Mes citations au fil des jours

7 juillet 2012: toutes les premières fois dans un changement sont difficiles. Erin

21 mai: personne ne mérite tes larmes; celui qui le mérite ne te fera sûrement pas pleurer (https://www.facebook.com/pages/Chtit-panneaux)

février: former un couple c'est être deux et ne faire qu'un.Mais lequel? (d'un humoriste très célèbre)

26 aout: ce n'est pas que j'aime avoir raison, c'est juste que j'ai vraiment raison! Si tout le monde pense comme cela, qui a tort?
28 juillet: le bonheur est dans le pré, cours-y vite il va filer. Saute par dessus la haie. Paul Fort
27 juillet: dire à ceux qu'on aime qu'on les aime
22 juillet: comment peut-on ne pas sourire devant un enfant?

19 juillet: suis tombé dans la figure à moi - mon fils
18 juillet: j'ai l'impression de faire partie d'un tout. mais lequel?
17 juillet:quand on a touché le fond, il reste le fond de soi à explorer
16 juillet: pffff
15 juillet: je n'ai rien à dire aujourd'hui, non que je ne pense pas, mais plutôt que la pensée va trop vite pour la traduire - Erin
14 juillet: quand tout le monde est parti, il reste les amis - Quelqu'un de bien
13 juillet: La vie est un baiser. Et quel baiser! - Erin

12 juillet: "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" -Saint Exupéry
11 juillet: j'ai découvert une nouvelle addiction: l'écriture - Erin
10 juillet: dors, dors, dors sur tes décisions, ne prend jamais une décision avant d'avoir dormi dessus - Erin
9 juillet: je suis là et bien là - Erin
8 juillet 2011: ça devrait être interdit d'être malheureux - Erin
8 juin2011 : "On a divorcé d'un commun accord, mais tu étais plus d'accord que moi" - un comique dont le nom m'échappe