Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 05:22

Je ne l'avais pas vu depuis 20 ans. Nous ne nous sommes pas trouvés changés. Tu es toujours aussi élégante, Erin. Et toi, tu es toujours aussi charmeur, Lenny. On s'est raconté nos vies en une heure. Des vies opposées mais pas tant que cela. Une heure, c'est largement suffisant, finalement. Car les résumés sont les mêmes: des hauts, des bas, des périodes de doute, de réflexion, une recherche de soi, une recherche de sagesse, des erreurs, des fiertés. Et le courage de continuer quand même. Pour eux.

Deux phrases que je retiendrai de cette conversation d'extraterrestres:

"C'est lui ton petit bonheur, Erin"

"On ne refait pas sa vie, on la continue, Lenny"

Erin

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 07:51

Il faut que tu te changes les idées, Erin. Tu verras, ça te fera le plus grand bien de changer d'air. Tu verras comme tu nous reviendras en pleine forme, tu rencontreras de nouvelles têtes, tu feras des choses nouvelles, tu feras ci et ça, profites-en, on n'a pas tous les jours la chance de faire un road trip comme celui-là. Il tombe à point, vraiment, heureusement que tu l'as repoussé.


... oui, heureusement...



Ah j'imagine le soleil, la chaleur, la musique, le bruit des vagues, j'imagine ça, et puis ci. C'est vraiment une belle opportunité que tu as là!



...oui, c'est vrai...

Et ci et ça et waow et extase


...réponse invariable: oui, c'est vrai....(j'en ai de la chance, ah la la la la)


En fait, c'est mon poussin qui va découvrir beaucoup de choses. Moi je ne vais rien découvrir du tout. Je l'emmènerai partout partout. Il en prendra plein les yeux. Moi pendant ce temps là, je le regarderai vivre. C'est tout ce que je sais faire à peu près bien.

Me changer les idées? Quelle idée!!!

Voir de nouvelles têtes? Pour quoi faire? Faire semblant encore? Ressortir les trucs qui marchaient avant? Pfff. Mais avec d'autres gens. Re-pfff




Pffff


Pfff


Pfff


Puisqu'il en est ainsi....


Erin

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 02:31

Si j'avais été un homme, on aurait dit à ma femme de ne pas dramatiser, que personne n'est mort, que c'est pas la fin du monde, et est-ce que tu l'aimes? Oui? alors, où est le problème?

Et ma femme aurait fini par agir avec son coeur.

Car je l'ai fait, moi., j'ai mis un galet sur mon coeur à l'époque... pour qu'au final, ce soit lui qui me quitte une année plus tard. mais passons.

C'est juste que j'ai un peu l'impression que l'égo masculin (oui, je sais, je reviens encore avec mon histoire d'égo masculin) ne passe rien. Sans vouloir faire une généralité, je n'ai pas connu assez d'hommes dans ma vie pour faire des généralités. Mais quand même...

Je me suis toujours dit qu'il fallait ménager l'égo de ces messieurs. Alors que l'égo de mesdames, bof, les dames, elles s'en remettent. Ben oui, les dames pleurent pour n'importe quoi. Et quand on leur dit: arrête de pleurer, c'est rien, y'a pas de raison de pleurer. Elles arrêtent. ou elles pleurent en cachette, toutes seules. Parce qu'on leur a nié leur égo. Si elles pleurent, c'est que ce n'est pas rien. Je dis ça, je dis rien.

Et de fil en aiguille, l'ego feminin, on l'oublie. Ben oui, leur égo, c'est du pipi de chat. Les hommes ont tellement de choses plus graves à gérer dans leur égo... On leur en fait voir de toutes les couleurs, c'est normal. Ben oui.

Nous, on se sent blessées pour n'importe quoi, donc on n'y fait plus attention. Nous, on n'a pas le droit de dire "telle parole m'a blessée". Bah, ce n'est qu'une parole. Pas le droit non plus de dire qu'on ne se sent pas aimée ou soutenue. Bah quoi? Bien sur que si je t'aime et je te soutiens. Comment? Ben je te dis que tu es belle et je t'écoute. Ah pardon, oui, c'est vrai, tu m'écoutes. En faisant 36 choses en même temps, en regardant telle prise électrique, en machinant ci ou ça. ça, ça s'appelle écouter. Par contre, lorsque tu regardes la télé, tu ne l'écoutes pas, je suppose, puisque tu ne fais rien d'autre que regarder la télé. Quand tu t'adonnes à ta passion, tu es à fond. Quand tu m'écoutes, tu fais autre chose. Je ne dois pas avoir la même notion d'écoute que toi.

Mais oui, on se sent blessée pour n'importe quoi. Une parole et hop on croit qu'on ne nous aime plus.

On ne doit pas parler le même langage de l'amour, les hommes et les femmes.



Y'en a bien qui se comprennent, eux. Comment font-ils? Ils doivent être bien conseillés. Ou ils ont l'un et l'autre travaillé à la communication entre eux. Ils ont l'un et l'autre appris à écouter pour de vrai, à mettre de côté leurs égos. Et à ne pas prendre tout contre eux. A entendre l'autre dans sa blessure. Et à ne pas minimiser une blessure, quelle qu'en soit la nature. Car à mon avis, il n'y a pas de degré dans les blessures. Surtout que nous avons tous nos blessures de l'enfance. Nous sommes tous des petits garçons et des petites filles qui ont eu mal un jour et n'ont pas compris pourquoi.



j'ai vu le petit copain de mon fils pleurer au judo aujourd'hui, quand je suis allée les chercher. Et le prof lui a dit: allez Harry, t'es pas un bébé, arrête de pleurer. Et Harry continuait à pleurer. Allez Harry, stop maintenant. Le pauvre Harry, s'est arrêté de pleurer. Mais je le voyais mal, mal, mal. Continuer le combat en reniflant. J'avais envie d'une seule chose: aller sur le tatami et le prendre dans mes bras. Je ne sais pas ce que le pauvre petit Harry a pu penser dans son petit coeur....C'est avec des comportements comme ça qu'on en fait des blessés de la vie. ça + ça + ça + ça + ça, etc. Oui, c'est comme ça qu'on grandit. ben voyons!!! Oui, bien sûr. En n'autorisant pas nos enfants à dire qu'ils ont mal? Et surtout pas les garçons. En les dressant? Eh, oh!!!!! Le seul moyen qu'ils ont est de pleurer. Et on les fait taire????

Mais arrêtons le massacre!!!

ça fait des adultes blessés qui se blessent mutuellement. Oui, j'en suis persuadée.

Le prof a fait au mieux, je ne le blame pas. Mais pauvre petit Harry. Car je sais que sa maman relativisera les choses et lui dira: tu es un grand maintenant, il ne faut plus pleurer.

Quelle connerie!!!!

Et c'est à mon avis pour ça que les égos réagissent différemment. Parce que chacun a cherché à trouver un moyen de survivre depuis tout petit à des non considérations de blessures. Et quand on grandit, les cicatrices grattent. L'un ne comprend pas que l'autre ne survive pas à un truc si banal. Et l'autre ne comprend pas qu'on ne comprenne pas qu'on ne survit pas à un truc si important.

Toujours est-il que si la situation avait été inversée, tout le monde, je dis bien tout le monde m'aurait dit: allez, Erin, ne dramatise pas pour si peu. Personne n'est mort. Et à lui, on lui aurait dit: elle s'en remettra, si elle t'aime, elle reviendra.



Qui a dit qu'il y avait une échelle de blessures? Moi je dis que non.



Ben non, je ne suis pas d'accord. Si telle action ou non action, telle parole m'a blessée, c'est que ça m'a fait mal. Et c'est tout. Et ça marche dans les deux sens. J'ai blessé, c'est vrai. mais - et sans vouloir me dédouaner - on blesse quand on se se blessé. On rend comme on peut, on se défend comme on peut. C'est une question de survie. Qu'on soit un homme ou une femme.



Je commence tout juste à comprendre les défenses des hommes. Et je relativise, je m'apaise dans mes enflammements avec des réflexions et des lectures. Et la prière aussi. Une prière à ma manière mais une prière quand même.

Mais existe-t-il cet homme qui ait compris les défenses des femmes?


Erin

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 10:04

Un jour, Peur et Amour se rencontrent

-Bonjour

-Bonjour

-Tu m'as l'air très affairé et préoccupé.

-Je n'ai pas le temps de parler, je suis occupé à chercher l'amour.

-Je suis là

-Que fais tu dans la vie?

-J'aime

-ah bon? Et tu aimes qui?

-Toi par exemple

-Tu aimes comment?

-J'aime comme on m'aime

-Et après?

-Après, j'aime encore

-Tu aimes pourquoi?

-Parce que c'est ma raison de vivre. Et toi? Que fais tu dans la vie?

-J'ai peur.

-Peur de quoi?

-Peur de tout

-As tu peur de l'amour?

-Non, puisque je le cherche. Mais je dois lui faire peur, puisqu'il ne vient pas à moi.

-Mais si, bien sûr qu'il vient à toi, ne le vois tu pas?

-Comment le reconnaîtrais-je?

-En ouvrant les yeux de ton coeur

-Mon coeur n'a pas d'yeux

-Alors ouvre les portes de ton coeur

-Mon coeur n'a pas de portes

-Alors attends patiemment, il viendra doucement

-Je n'ai aucune patience

-Alors tends lui les bras

-Ils sont trop chargés

-Alors appelle le

-Mais je crie tous les jours

-Et l'amour est venu.

-Non

-Quand tu cries, tu n'as pas peur de lui faire peur?

-Non, l'amour n'a peur de rien, lui.

-Alors crie, je viendrai

-Mais pourquoi viens-tu, toi? C'est l'amour que je cherche. Toi tu m'ennuies avec tes questions bizarres.

Erin

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 03:16

Ah non, il fait trop moche pour mourir. Et à partir de là, j'en suis arrivée à: je suis une élève mathématicienne de la vie. Oui, c'est exagéré et oui c'est portenawak. Vive le portenawak et ce qui me passe par la tête alors!!!!


Je suis partie d'une réflexion pour de rire que j'ai faite à une amie: "ah non, ne t'inquiète pas, je ne vais pas mourir, il pleut trop". Et voilà ce que ça a donné ensuite. Si mon amie se reconnaissait, j'ai peur qu'elle ne se doute pas du déroulement qui a suivi. Je sais cependant qu'elle n'en serait cependant pas étonnée...


Je dédie donc ce texte à mes amis, mes vrais. A mes proches. ceux qui comptent pour moi et ceux pour qui je compte.

1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30,31,32,33,34,35 -1. Non, pas -1, n'importe quoi. surtout pas -1. Moi seule sais pourquoi. c'est ce qui compte.

Alors


C'est nul de mourir quand il pleut. Et puis sortir sous la pluie, je déteste déjà par essence. Avoir froid sous la pluie, je déteste. Alors pour aller mourir sous la pluie dans le froid? Ah non alors. Et dégouliner et avoir les cheveux tout portenawak? et le mascara qui coule? (je porte pas de mascara? ah. Et alors? Moi quand je bâtis un principe, je le fais dans l'absolu, que je porte du mascara ou pas. que je sois maquillée ou pas, que je sois en train de boire de l'eau ou du coca cola ou pas. C'est comme ça qu'on bâtit des principes, enfin, non?)

J'ai donc décidé pour moi que c'était la dernière des choses à faire de mourir un jour de pluie. Et voilà, c'est comme ça. Il y a des principes qu'il faut savoir s'appliquer.

Pour certains, c'est "ah non, pas de grignotage entre les repas". Bon, je respecte leur choix, mais moi je grignote entre les repas. Et je m'en fiche! Et qu'on ne s'avise pas de me dire que c'est pas bien, et que je vais grossir et que mon corps me le rendra et que ci ou que ça. Je le sais, ça!!!! C'est comme si on disait à un fumeur: c'est pas bien de fumer. Ah parce que tu crois qu'il le sait pas???? Pffff

Pour d'autres, c'est "je ne mange pas de ce pain-là" ou encore "je ne bois pas d'alcool". A la bonne heure. Encore que je sois dans ma phase je ne bois pas d'alcool depuis quelques temps (ben oui, je fais mon intéressante en ne buvant pas d'alcool. Non, je ne suis pas abonnée aux alcooliques anonymes. j'ai juste envie de savoir ce que ça fait de ne pas boire une goutte d'alcool pendant un temps donné, j'ai juste envie de donner à mon corps autre chose que de l'alcool, un peu comme quand j'ai eu ma période végétarienne ou ma période beurk le poulet ou beurk le bleu ou beurk la cigarette ou beurk les cons. ah tiens non, celle là, elle ne m'est pas passée.)


Donc pour certains les principes sont connus et archiconnus. Pour tout le monde, il y a des choses mauvaises pour la santé qu'il ne faut pas faire. Qu'on s'applique ou qu'on ne s'applique pas. A chacun ses principes.



Moi, j'ai décidé du principe que je ne mourrai pas sous la pluie. Respectez mon choix messieurs et dames. Je ne vous demande pas de me faire la morale, de me dire que c'est bien ou que c'est pas bien, que vous ferez pareil ou que beurk la pluie. Non, là, j'ai juste envie de me fixer ce principe.



Bon, alors il y a un problème avec mon principe quand on habite dans les pays du nord. Parce qu'il pleut tout le temps. Mais bon. Si les habitants de l'hémisphère nordissime se posaient mon principe, comment feraient-ils? ils ne pourraient jamais mourir? Heureusement que ce n'est que le mien alors... je ne veux pas trop mourir un jour de pluie. Il peut pleuvoir après, c'est possible. Mais pendant ah ça non, je n'aimerais pas du tout.



Bon, mais il y a un autre problème: quand on habite là où il ne pleut pas? On fait comment? On meurt tout le temps?


Et si je pars dans un hémisphère clément et ensoleillé? Ben oui, c'est vrai, je prends un risque. Oh la la quel risque!!! serait-ce pour cela que je préfère vivre au soleil? Tiens, je n'avais encore jamais vu les choses de cette manière. Comme si on pouvait avoir envie de mourir au soleil?


Mais euh!!!!!! c'est juste un principe: comme tout principe, il y a des exceptions. Et il y a surtout des contradictions ou des réciproques. Et là, la réciproque ne veut rien dire, il n'y a pas de réciproque c'est tout. D'où les mathématiques - voir plus loin.




Je n'aime pas trop mourir en fait. Vouloir être morte, oui, parfois, ça peut se comprendre. Être morte pour de vrai, je suis pas certaine non plus que ça soit super cool. Mais alors mourir, juste mourir, c'est nul. Et un jour de pluie en plus? et puis quoi encore? Avec un bonnet de bain sur la tête pendant qu'on y est aussi?



Et si la dérision n'est pas comprise précisément ici, zut alors. Je n'ai pas besoin de m'expliquer avec ceux qui appliquent des principes au pied de la lettre.<



Parfois, juste dire les choses, ça fait juste du bien. Je me demande si je n'ai pas un peu raison de livrer les choses comme elles me viennent et si tous les bien-séants sur ce qui se fait, ce qui ne se fait pas etc... ne seraient pas eux un petit peu dans le faux. Ben oui, comme si je décidais d'énoncer une vérité pour tout le monde: il ne faut pas mourir un jour de pluie. Et puis quoi encore??? Faire la pluie et le beau temps chez les autres ne m'intéresse pas. Je laisse ça à ceux qui s'ennuient.

J'énonce ce qui me concerne au lieu de le garder pour moi. Et je ne demande à personne d'en faire son principe de vie ou de me convaincre du contraire. Enfin, il ne me semble pas.
L'information que chaque personne donne devrait etre à prendre en tant que telle. Mais c'est si rarement le cas. Elle peut être dérision, humour, fataliste, que sais-je encore? elle peut être livrée pour juste ne pas être portée à tout jamais pour l'éternité sur ses épaules et point, personne n'a besoin d'en reparler 107 ans. ça peut s'entendre ou pas, ce genre de phrase? peut-être pas. on m'a dit un jour la parole libère. Mais quel est l'imbécile qui a dit ça?????Qu'il vienne m'expliquer le contexte de "la parole libère" et là je comprendrai. Mais la parole ne libère que si elle est libre, que si elle peut s'envoler sans être appliquée au pied de la lettre! p"*§§*ù$ de parole"



Chercher juste à savoir sur quel niveau se situe celui ou celle qui s'exprime, avant de déduire d'après son propre système de pensée. là oui, je veux bien que la parole puisse libérer. Mais ah la la que c'est difficile. Je me suis aperçue que dire les choses qui me blessent blesse les autres. Et que les autres me blessent sans le savoir. Je ne vais pas prendre le risque d'en faire une généralité.



Non mais, c'est quoi ces manières de mourir sous la pluie?

En tout cas, cet axiome est désormais mien, je me l'approprie, je suis une apprentie mathématicienne de ma vie: "je ne veux pas mourir un jour de pluie". Bon, voilà, c'est dit. Et c'est tout. Je ne démontrerai rien, c'est un énoncé indécidable.

J'ajoute qu'il n'y a pas de réciproque nécessaire à cet axiome. En tout cas, pas ici. Pas maintenant, et peut-être jamais. La philosophie ne m'aide même pas là. Disons juste qu'avec ça, j'ai mon théorème d'incomplétude à moi. Enfin, je crois.

Et là arrive mon grand souci. Certains mots ont un sens pour moi et un autre pour les autres. Là, c'est typique. Et par cet exemple, axiome, indécidable, réciproque, des mots tellement anodins qu'on en oublie le sens premier. Et je vois bien que je prends le risque de ne pas être comprise. Ou alors seulement pour ceux qui voudront essayer de comprendre???

C'est pour cela qu'il vaut mieux que ça soit écrit ici que dit ailleurs.

En droit, en mathématiques, en physique, en ancien français, en anglais, en systémie en thermodynamique, en astrologie, en énergie chinoise ou que sais-je, moi? en mode avion, aucun mot ne signifie la même chose. Et tout le monde sait tout, tout le monde a raison et tout le monde a tort, tout le monde croit tout comprendre. Et c'est comme ça qu'on juge. Aïe Aïe Aïe, je suis bien embêtée maintenant pour expliquer mon erzatz mathématique de la vie. Du reste, j'ai bien peur que personne n'aie trop envie de comprendre les mathématiques en vrai. OK, les initiés? Que dire des mathématiques de la vie? Seuls des initiés ? Non, non, non. Je refuse de croire qu'il faut être initié pour comprendre les mathématiques de la vie. Il y a peut-être en revanche des sectes des mathématiques de la vie. Des groupes de gens qui croient penser pareil entre eux. Et se persuadent très bien tous seuls qu'ils ont raison. Et moi avec! Bien sûr que moi avec. Si j'ai bien identifié ma religion, je n'ai pas identifié ma secte mathématique de la vie, de la complexité humaine. Je ne suis pas une mathématicienne. Je cherche juste à comprendre.

Quand j'écris "fortune", quand j'écris "principe", quand j'écris "exprimer", quand j'écris "je", quand j'écris "axiome" ou quand j'écris "indécidable", et au fond du fond, quand j'écris "je t'aime", tout le monde ne comprend pas. Pas de la même manière. pas de la manière dont moi je l'entends.



Je suis nulle en maths. Je suis nulle en vie. Alors imaginez un peu ce que ça peut donner en mathématiques de la vie?!!! Mais je persiste, je recommence ma copie, j'écris au tableau, je me tache les mains, je prends des crampes de cerveau, je déchire des feuilles, je rature, je cherche, je pose des questions mais il n'y a pas de professeur...

Je ne sais pas si je parviendrai un jour à simplifier ma manière de m'exprimer. Mais j'essaie au moins.



Erin

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 00:14

Je lance des Je t'aime au vent


Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils volent, volent et voltigent

 

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Sauras tu les entendre

au détour d'un écho?


Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils tournoient et vont loin loin

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Sauras tu les sentir

au détour d'une brise?


 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils montent montent montent

 


Si vite

 

 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Ils virevoltent et tourbillonnent

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou

Ils apparaissent et s'échappent

 

 

Je lance des Je t'aime au vent

Sauras tu les saisir
au détour d'une bourrasque?




Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou

Ils disparaissent soudain et....

 

Les revoilà!

 

 

Je lance des Je t'aime au vent
Pfiou
Sauras tu les apercevoir

à travers les nuages?

 

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

Pfiou

Je t'aime
Pfiou

Je t'aime

Je

t'

aime

 

 

Pfiou

Je lance des Je t'aime au vent

Pfiou

 

 

Il les a emportés

 

 

 

 


Erin

Partager cet article
Repost0
7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 22:17

On ne désaime pas d'un coup de baguette magique. Tout comme on n'aime pas d'une baguette magique.

J'ai vraiment besoin d'une baguette magique

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 18:32

Charmant m'a redonné le sourire, c'est si précieux!

Il m'a apporté aussi son sourire, sa passion, ses passions, une belle histoire d'amour, une belle rencontre, ses bras, sa protection, son affection, son histoire et l'envie d'y croire, l'envie de rêver.

Il m'a donné l'envie de me faire belle pour lui, de me regarder en face pour lui, il m'a donné envie de voyages avec lui. Mais aussi l'envie de raccrocher les armes, l'envie de m'ouvrir au bonheur. Il s'en faut s'en fallait s'en eût fallu (?) de peu pour que je le fasse vraiment.

Mais alors quoi ? qu'est-ce qui me retient ? m'a retenu? me retient encore? Elles ont été déposées, les armes. Pourquoi est-ce que je les regarde quand même? Pourquoi restent-elles à portée de mains?

Peut-être parce qu'on se sent tellement vulnérable quand on est à nu... surtout quand l'autre se prépare à renforcer les siennes précisément à ce moment où j'ai déposé mon artillerie.

Erin

Partager cet article
Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 08:28

Cendrillon et Belle au Bois discutent souvent entre elles. Et tu crois que? Et ça veut dire quoi si? Et moi je ferai ça à ta place... Et tu sais, ça va pas génial en ce moment. Et comment tu as fait quand Pitchoune avait tel symptome? Et de fil en aiguille, Cendrillon et Belle au Bois refont le monde dès que leur emploi du temps de maman-ministre de la maison le leur permet.

Cendrillon: Que penses-tu de Lascar?
Belle au Bois: Je ne l'aime pas du tout.

 

 

C'est dit. 

 

 

Belle au Bois soutient Cendrillon bien entendu. Lorsqu'elle a un espoir, Belle au Bois a un espoir. Lorsqu'elle pleure, Belle au Bois pleure. Et enrage. Lorsque Cendrillon paie les dettes de Lascar, Belle au Bois ne dit rien.
Elle laisse Cendrillon vivre son expérience de Cendrillon. Elle voudrait tant donner des conseils. Mais elle sait que c'est vain. Belle au Bois ne pouvait, au moment où elle était au plus mal, écouter les âmes qui voulaient lui venir en aide. Elle devait passer par là où elle est passée. Lui aurait-on prévenu qu'elle aurait suivi le même chemin. Belle au Bois se souvient de sa marraine, la Fée, qui a accueilli Erzatz de Charmant très froidement à leur mariage. Elle ne comprenait pas à l'époque une telle réaction de la part de marraine. Elle se souvient aussi des belles phrases qui sonnaient creux à l'époque. Et des mises en garde, des conseils, toujours bienveillants sur comment gérer son patrimoine, sur l'amour rendant aveugle, sur conserver du temps pour soi, sur conserver ses amis, et j'en passe. Belle au Bois n'écoutait pas.On n'écoute pas quand on est heureux. On n'écoute pas non plus quand on est malheureux.

 

 
[Prendre du recul en pleine émotion??? Qui sait faire ça? Qui a la tête froide quand le coeur est chaud?
Oui, ok, peut-être avec l'expérience, l'être humain est davantage dans la retenue...et donne l'impression d'une prise de recul. Mais au fond du fond de l'être, l'être profond, les émotions grouillent, fusent, palpitent, contredisent, collent, déchirent, recollent, catapultent, replient, resserrent, déploient, brusquent, cognent, ondulent, bercent, refroidissent, cuisent, cassent...  ] 

 

Ainsi, si Belle au Bois n'écoutait pas, il en va de même pour Cendrillon avec Lascar. Et c'est normal.

 

Belle au Bois connaît Lascar. Pas parce qu'elle et lui se sont connus avant. Non, non. Elle connaît Lascar parce qu'elle a eu à deumeure un beau spécimen à domicile pendant une période trop longue pour ne pas les repérer. Pendant une période longue au point de rester sur ses gardes même pour ses amies. Et de ne plus rien lâcher pour elle-même. C'est dommage pour le Charmant qui en vaut la peine et n'a rien demandé. En même temps, Belle au Bois est consciente que tous les Charmants ont leur expérience en bandoulière aussi. 

Belle au Bois connaît Cendrillon. Parce qu'elles sont amies. Et parce qu'elles sont des femmes. Elle a le coeur sur la main, elle donne une impression de candeur qui attire le Lascar de base. Mais elle n'a rien de candide. Elle a juste besoin qu'on l'aime. Comme toutes les femmes. Elle a juste besoin qu'on s'occupe d'elle. Et de ce fait, Cendrillon est prête à accepter des situations inacceptables, aucunement par candeur, juste par besoin d'amour. Cendrillon a la tête sur les épaules, mais quand il s'agit d'aimer, le pragmatique disparaît. Une peu comme Belle au Bois. Et un peu comme tout le monde finalement.

Et ce Lascar là n'a rien d'un Lascar de base. Il est champion du monde toutes catégories confondues. Se servir des autres? Maître en la matière. Penser à lui, rien qu'à lui, tout pour lui, par lui, avec lui et en lui? Euphémisme que cela! Souffler le chaud pour souffler le froid ensuite? Absolument un jeu d'enfant pour Lascar. D'ailleurs Lascar est un enfant qui n'a pas grandi. D'aucun pourront qualifier Lascar de pervers au sens clinique du terme. Je ne suis pas psy pour poser un diagnostic, je ne me permettrai pas de le faire.

Il a certes lui aussi un mécanisme de défense. Je suis la première à défendre le principe des mécanismes de défense, la première à éviter de jeter la pierre, la première à laisser une chance malgré les apparences. Mais là, là, là, là, il s'agit de Cendrillon. Et Cendrillon a assez souffert comme ça! Et Lascar est Lascar!!!!

Alors au diable son mécanisme de défense! Et toutes les défenses des pires éléphants du monde d'ailleurs! Au diable le fait de chercher à le comprendre ou à communiquer! Communiquer avec Lascar? Lui accorder le bénéfice du doute? Quel doute? Je n'en ai aucun. Cet homme est irratrapable, cet homme n'apporte que malheur et escroquerie autour de lui.

Au diable la psychologie, au diable la recherche de sens et surtout au diable l'envie de l'aider à se comprendre lui-même!!!

 

Cendrillon, fuis!

Il est déjà presque trop tard ma belle. Mais tu peux encore renverser la balance. Tu es amoureuse? Oui et alors?
Justement, parce que tu es amoureuse, justement, pars avant qu'il ne détruise les espoirs que tu fondes en secret. 

Du reste, et puisqu'il doit t'apporter quelque chose, car toute rencontre apporte quelque chose à une princesse: il t'apportera à devenir celle que tu deviendras après lui. 

 

 

Je ne peux qu'assister à ton chemin, écouter ce que tu vis, impuissante. Ma baguette magique n'y fera rien. Elle ne peut rien contre un coeur épris. C'est au coeur épris de vivre ce qu'il a à vivre. Et à lui seul de faire ce qu'il a à faire.

 

Erin

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 22:40

Les pleurs existent. S'ils sont là, c'est qu'ils ont une utilité. Alors pourquoi les freiner? Pourquoi les cacher?

 

Parce que c'est pas bien de pleurer? Parce que ça dérange?
Non, vraiment, on n'aime pas voir les autres pleurer.

 

Déjà que c'est insupportable... alors quand on est un homme!! Ah non, ça, ça n'est pas possible de voir une femme pleurer! 

 

Vous savez quoi, messieurs? Je suis énervée. Qu'est-ce que ça vous coûte de prendre votre femme dans vos bras quand elle pleure? Juste la prendre dans vos bras et c'est tout! Pas allez, allez, it's ok. Ni allez, resaisis toi. Ni c'est rien enfin, n'exagère pas. Non, rien d'autre que la prendre dans vos bras. Vous savez, celle à qui vous avez promis la lune, monts et merveilles, celle que vous dites aimer? oui, celle-là qui a de l'eau dans les yeux devant vous alors que vous êtes agacés? Oui, oui, celle là qui vous énerve parce qu'elle pleure.

 

Si une femme pleure, c'est qu'elle a tout essayé et n'a plus que ça. C'est peut-être qu'elle est désemparée, qu'elle n'a plus de solution, qu'elle a juste besoin d'extérioriser un sentiment d'impuissance face à une situation. Cela ne fait pas d'elle une pauvre petite chose. Ni une paumée. Ni une imbécile. Ni je ne sais quoi d'autre qui peut vous passer par la tête.

 

Vous n'êtes pas comme ça? Alors tant mieux, je vous félicite. 

 

Pour les autres qui ne savent pas comment réagir, avant de faire quoi que ce soit d'irréfléchi, demandez vous si vous ne pouvez pas faire quelque chose comme d'ouvrir vos bras sécurisants qui l'ont tant attirée, ces bras qui l'ont choyée, ces bras qui l'ont protégée.

 

Que diable, messieurs, ne laissez jamais une femme pleurer seule.

Ceci ne veut pas dire "ne laissez jamais une femme pleurer et faites tout pour qu'elle ne pleure pas", ça veut dire: "ne la laissez pas pleurer toute seule".
Car pour pleurer, elle pleurera. Que vous la laissiez ou non. J'ai tellement entendu mes amies me dire qu'elles ont pleuré toutes seules, parce que leur homme est parti faire un tour pendant qu'elles pleurent la méditerranée et la mer rouge...

 

Messieurs, tout ce dont elle a besoin, c'est d'amour. Pas d'indifférence. Alors oui, ça peut agacer. Oui, ça peut énerver. Oui, ça désempare. Mais non, on ne s'en va pas quand on est un homme un vrai un tatoué. Allons bon, ce sont des larmes maintenant qui vous font baisser les bras? Vous l'aimez votre chérie? Oui?

Alors restez avec elle et prenez la dans vos bras. Ne dites rien. Prenez la dans vos bras et c'est tout. Elle pleurera de plus belle. Dites vous que c'est un signe de confiance. Ne faites rien, restez juste là. Et attendez que ça passe ... tous les deux.

 

Croyez moi, ça vaut mieux que toute autre réaction.

 

Erin

Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je?

  • : Le blog d'Erin
  • : Une maman solo qui met des mots sur ce qu'on n'a pas le droit de dire, des mots pour ceux qui sont dans mon cas, mais aussi peut-être un peu pour laisser la douleur s'en aller
  • Contact

Mes citations au fil des jours

7 juillet 2012: toutes les premières fois dans un changement sont difficiles. Erin

21 mai: personne ne mérite tes larmes; celui qui le mérite ne te fera sûrement pas pleurer (https://www.facebook.com/pages/Chtit-panneaux)

février: former un couple c'est être deux et ne faire qu'un.Mais lequel? (d'un humoriste très célèbre)

26 aout: ce n'est pas que j'aime avoir raison, c'est juste que j'ai vraiment raison! Si tout le monde pense comme cela, qui a tort?
28 juillet: le bonheur est dans le pré, cours-y vite il va filer. Saute par dessus la haie. Paul Fort
27 juillet: dire à ceux qu'on aime qu'on les aime
22 juillet: comment peut-on ne pas sourire devant un enfant?

19 juillet: suis tombé dans la figure à moi - mon fils
18 juillet: j'ai l'impression de faire partie d'un tout. mais lequel?
17 juillet:quand on a touché le fond, il reste le fond de soi à explorer
16 juillet: pffff
15 juillet: je n'ai rien à dire aujourd'hui, non que je ne pense pas, mais plutôt que la pensée va trop vite pour la traduire - Erin
14 juillet: quand tout le monde est parti, il reste les amis - Quelqu'un de bien
13 juillet: La vie est un baiser. Et quel baiser! - Erin

12 juillet: "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" -Saint Exupéry
11 juillet: j'ai découvert une nouvelle addiction: l'écriture - Erin
10 juillet: dors, dors, dors sur tes décisions, ne prend jamais une décision avant d'avoir dormi dessus - Erin
9 juillet: je suis là et bien là - Erin
8 juillet 2011: ça devrait être interdit d'être malheureux - Erin
8 juin2011 : "On a divorcé d'un commun accord, mais tu étais plus d'accord que moi" - un comique dont le nom m'échappe