Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2019 3 08 /05 /mai /2019 05:37

Je te trouve beau avec les yeux de l’amour. Tu as toujours cette mimique qui m’a émerveillée le jour où je t ai remcontré.

Depuis notre rencontre, régulièrement je te regarde dormir. C’est si doux de te regarder dans tes rêves.

Je connais tous les détails de ton visage, de ton souffle, et jusqu’à ta main qui bouge dans ton sommeil, je sais comment elle va s ouvrir comme lorsque tu t étires, puis te permettre de prendre appui pour changer ta tête de côté et offrir à ma vue ton ébouriffe qui attire ma main, autant pour la recoiffer un peu que pour l’ebouriffer encore!

Tu es mon véritable soleil le matin. Et l’après midi et la nuit.

Tu es mon enfant, je te regarde dormir pendant que je peux, garder en mon cœur cet instant si précieux de maman. 

Et je m’empresse de t’embrasser comme à chaque fois, car parfois tu sens mon bisou et tu souris. Le lendemain matin tu me le dis: maman j ai senti que tu es venue me faire in bisous hier soir. Oui mon chéri, je confirme.

ou

Maman es tu venue me faire un bisou dans la nuit? oui mon cheri.quel dommage je n'ai rien senti.

 

 

Je t’aime mon enfant endormi mon innocent, mon fils, ma vie, mon sang, mon soleil , ma raison et ma folie, mon amour pour la vie.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2019 7 28 /04 /avril /2019 05:55

Message à ma petite poupée, belle amoureuse platonique qui attendait de voir son charmant 

« Il ne s’était encore rien passé mais ça m’a fait mal et je suis triste »

Oh ma toute jolie, je vois ton chagrin dans tes yeux. Et ce que tu me racontais me donnait envie d'espérer pour toi que ce soit vraiment celui qu’il te fallait. Tu étais prête à le rejoindre dans son pays, tu ne l’avais pas encore vu, mais tu es tombée amoureuse...

Il est préférable que les choses se passent ainsi. Il a été honnête avec toi. Il n’a pas joué et a rencontré une femme dans la vraie vie, proche de lui. Vous étiez tout de même partis avec un handicap de taille. 

Mais tu as tellement besoin d’aimer et d’être aimée que ce qui aurait arrêté la jeune femme que je connais avec la tête bien vissée sur les épaules a été occulté par la petite poupee rêveuse.

Alors pleure ma petite poupée, si tu as besoin de pleurer. Pleure pour guérir et relève toi, souris, c’est mieux que tu ne le rencontres jamais. Non, si tu peux, ne soyez pas amis. Et puis quoi? Quand tu iras là bas, il te présentera celle qu’il a choisie?

L’amitié n’est pas un lot de consolation. C’est un charmant qui m’a appris ça un jour, et il a raison. Il m’a dit: Erin, moi je veux être celui qui te fait rêver et celui qui sera ta famille. Je ne veux pas être celui qui aura mal parce que l’autre t’aura fait du mal. Je ne veux pas avoir doublement mal. Je t’aime mais si tu m’aimes d’ami, moi je veux t’aimer d’amour. Je t’oublierai car sinon nous serions déjà mariés.

Donc ma belle déçue, pleure et applique cela: ne sois pas l'épaule pour celui qui ne t’a pas choisie. L’amitié est aussi un choix. Et pas un truc qu on propose faute de mieux. L’amitié c’est magique et ça ne se brade pas non plus. Comme on ne tombe pas amoureux de n’importe qui, de la même façon, on n’est pas ami avec n’importe qui.

C’est dit. 

Et quand au fait que tu as mal, ne minimise pas. Oui tu as mal. C’est humain. Et n'écoute pas ceux qui te diront « c’est bon, il ne s’est rien passé, c’est pas grave ». Comme si le cœur tout seul ne pouvait pas souffrir, comme si ressentir dans sa seule chair pouvait amener la souffrance. Ma belle, il n’est pas dit que tu aurais davantage souffert s’il s’etait passé quelque chose de charnel entre vous. Car il s’est passé quelque chose entre vous. Que la chose ait été rêvée, fantasmée ou feintée, il s’est passé quelque chose. Alors n’écoute pas et pleure quand même cette blessure qui m’en apprend sur toi bien plus que n’importe quel autre chagrin d’amour « classique ». Tu es si sensible ma petite poupée de porcelaine. 

Erin 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2019 2 23 /04 /avril /2019 22:57

Tu es belle ma chérie, ma princesse blessée,

Ne te laisse pas croire le contraire, ne permets à personne de te faire croire le contraire :

 

Moi je te le dis, tu es belle

Tu es belle pour ce que tu es et ce que tu fais

Tu es belle pour ce que tu essaies

 Tu es belle quand tu sais

Tu es belle aussi quand tu doutes

Tu es belle parce que tu vis 

Tu es belle quand tu pleures et quand tu ris

Tu es belle quoi qu’il en coûte

Tu es belle plus que tu ne le penses

Tu es belle quand tu joues et danses 

Tu es belle au naturel

Et tu es belle à l’huile aussi

Tu es belle amaigrie ou grossie

Tu es belle en mode sensuelle

 

 

Tu es belle quand tu t’inquiètes et  t'énerves

Tu es belle quand tu boudes 

Tu es belle jusqu’au coude

Tu es belle sur ta réserve 

Tu es belle à chaque instant

Tu es belle comme le printemps

Tu es belle à ta manière et à ta force

Tu es belle jusqu’à l’écorche

Tu es belle petit cœur en or

Tu es belle d’aimer, d’avoir aimé et d’aimer encore

Tu es belle parce que tu es toi

Tu es belle au delà des hommes et leurs lois

Je te le dis ma chérie, ma princesse, mon amie,

Tu ES belle

 

 

 

Et pour finir pas en mode poème, parce que les rimes ça peut être gonflant (et je le comprends):

Ne fais pas dépendre ta beauté des yeux d’un homme ou d’une femme. Moi je te le dis: tu es belle ma chérie ma princesse blessée, si l’attitude d’un homme ou de ton aimée te laisse à penser que tu devrais être autrement pour lui plaire, si ses paroles ou ses actes te blessent au point où tu en arrives à ne plus te trouver belle, n’oublie pas que tu es belle au delà

N'oublie pas que tu es belle comme le printemps comme le soleil comme une libellule comme un papillon comme une marmotte ou un flamand rose (dédicace à mon enfant qui a ces petits mots si délicats) 

N’oublie pas que celui-là qui fait que tu doutes ne mérite pas tes efforts, que celui-là qui critique tes formes, ton rire, tes rides, ton toi, ton tout et ton rien ne voit pas avec son cœur 

Tu es belle ma chérie ma princesse blessée, tu es belle toi qui me lis, et toi aussi ma toute petite fée qui a peur de tout, tu es belle je te l’écris, je te le dis, je te le pleure, je te le souris, je te le murmure, je te le crie: tu ES belle.

 

 

Erin pour toutes celles qui se trouvent vilaines cruches moches sans intérêt, pour toutes les phases down des belles qui s'ignorent, pour toutes les femmes et pour ma recroquevillée au petit cœur blessé    

Partager cet article
Repost0
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 16:34

La perle a un côté mystique, personne ne sait vraiment comment elle se forme et pourquoi elle se forme. Elle est arrondie, polie par les "roulis" de la vie, provoqués par l'animal qui la porte. Je passe sur la théorie de l'intrus à l'intérieur d'un coquillage ou mollusque. Tel n'est pas mon propos. N'oublions jamais cependant qu'une perle naît d'une réaction de défense d'un organisme. La perle que cherchent les hommes ne saurait se dégager si elle n'a pas été en position de défense avant d'être trouvée. Il ne saurait en être autrement. Il ne sert à rien de chercher une perle non encore formée. La pêche aux aurores de la vie d'une perle est pure folie. Elle n'est pas terminée. Ou alors il faut l'accompagner dans sa mâturité et être fin pêcheur pour la reconnaître. A ce moment là, elle sera perle, et l'homme l'aimera doublement, car il l'aura accompagnée jusqu'à son aboutissement.

 

 

J'imagine ce que représente une perle: la perle intrigue l'homme parce qu'elle est unique, celui qui trouve une perle est riche à jamais. Avec sa perle. A garder précieusement. Car les perles, les vraies, meurent à cause de la folie des hommes. A cause aussi d'un entretien lamentable. (Ou alors ne naissent plus??? élevées par des mères aigries? par des hommes peureux, par des sorciers et des ogres?)    

 

 

Mais les hommes cherchent des perles, c'est un fait. Tous les hommes cherchent leur perle. 

Si chaque perle est unique, chaque perle a son charme, chaque perle est belle. Et heureusement! Sinon, ce serait la guerre autour des quelques perles protégées car l'animal qui la produit est en voie d'extinction! Les perles, les vraies, se transmettent de génération en génération, depuis les menaces d'extinction par l'homme. No comment.

 

 

Il existe à ce sujet une grande variété de perles. Voyons voyons:

 

Il y a LA perle, celle qui coûte une fortune et que tout le monde rêve d'avoir: elle est protégée et nul ne peut plus la pêcher. Ou alors elle est déjà éteinte. Elle erre maintenant dans l'imagination masculine. Je n'ai aucune idée d'à quoi elle peut ressembler. Et je ne veux d'ailleurs pas vraiment savoir. Je me demande s'il existe encore des perles sauvages. Peut-être les roses ou les brunes. Celles fabriquées par les conques... Si les hommes cherchent cette perle-là, ils risquent d'être déçus et de chercher longtemps.

Il y a la perle d'eau douce sauvage: celle-ci aussi a été exterminée, la pauvre, par les hommes. Certainement liée à la qualité de l'eau, à la qualité de son environnement. Pas par le fait d'avoir été trop pêchée. Elle fait partie de la même catégorie de perles que LA perle. (Messieurs, ne cherchez pas une perle d'eau douce sauvage, seule votre irêve pourra vous l'apporter. Il vaut mieux le savoir. C'est dit)

En revanche, il est encore possible de trouver de belles perles de culture. La perle de culture vient d'ici et d'ailleurs. Elle est blanche, noire ou rose, d'Akoya ou de Tahiti, d'Australie, de Birmanie. Les perles-femmes comme celles-ci existent. Et puisque certains en ont trouvé, c'est qu'elles existent. Ils gardent leur trésor et les choient; ils ont raison. De plus, je les connais bien ces perles-là si elles ne sont pas trouvées. Elles restent farouches et sur la défensive. Elles ont un éclat très subtil, bien à elles. Elles sont cachées au fond d'un pull, sous un vieux jean, derrière des lunettes, ou un sourire timide. Si certaines se cachent, d'autres en revanche s'exposent pour mieux passer inaperçu. Elles discutent de la pluie et du beau temps, elles refont le monde autour d'un thé, elles boivent du champagne, oui, oui, du champagne. Ce sont des perles cultivées!

Il y a aussi la perle en verre, belle imitation de perle de culture. Elle fait vraiment joli dans les soirées. Elle fait illusion et donne vraiment le change. J'en connais aussi. Mais je ne peux les présenter à quiconque. Elles brillent pour briller et renversent tout sur leur passage. Elles sont solides et déçoivent lorsqu'on s'aperçoit de leur fausseté. Elles reprochent  aux autres de n'être que perle de verre au lieu de voir tout l'attrait qu'elles ont. Elles valent d'ailleurs très cher. 

 

Je n'oublie pas la perle en bois: travaillée et arrondie des mains féminines, cette perle a un côté brut et robuste. Elle est fiable et peut être portée en toute circonstance. Je ne m'étends pas davantage. Elle existe, j'en connais une ou deux, peut-être trois. Elles sont fantastiques. Et nul ne croirait qu'elles sont perles et pourtant, il faut me croire sur paroles, elles ont au fond du coeur des trésors de générosité, une nacre invisible.

 

J'ai par ailleurs déjà vu des perles en plastique, qui brillent trop pour être véritables. Elles n'ont que l'éclat qu'on veut bien leur donner. Elles n'ont pas la classe des perles de verre. Et les hommes se laissent facilement aveugler par ces pacotilles, ces fantaisies. Je n'en connais pas, elles ne font pas partie de mes amies. Mais je conçois qu'un homme puisse rechercher ce genre de perle. Il en faut pour tous les goûts. Et pour tous les portefeuilles. Il en faut aussi pour tous les pêcheurs de perles. Si les hommes choisissent des perles en plastique en connaissance de cause, c'est très bien, je ltrouve cela admirable. Car certaines perles en plastique peuvent véritablement faire un bel effet si elles sont bien portées. Je porte dans la vie de beaux colliers de perles en plastique très souvent et je les assume. Mais je ne me leurre pas. Si les hommes en choisissent une en prétendant avoir trouvé la perle de culture qu'ils cherchaient, je suppose que j'aurais du mal à les croire.

 

Et puis il y a les autres petites perles, celles qu'on oublie parfois parce qu'elles ne brillent pas pour les mêmes raisons, ou ne se voient pas tout de suite. Mais tous les hommes ont commencé par les aimer, ces petites perles. Les petites perles de rocaille. Elles font d'ailleurs joli sur un poignet. Et elles sont multiples, il y a un choix extraordinaire et puvent s'assortir avec tout. Elles coûtent peu cher. Et on s'y attache très vite. Elles sont les plus belles perles du monde pour vous, messieurs, lorsque vous n'avez pas encore trouvé votre perle. Ce sont vos amies et vos mères, vos soeurs. 

 

 

 

 

Ceci étant posé, perles de rocailles mises à part, quelle que soit la matière première, une perle brute en soi est-elle pour autant belle? 

 

A l'état brut, je crains que la perle apparaisse sans intérêt aux yeux des hommes. . . Même la plus belle perle du monde paraîtra fade sur une planche en bois moisie. A contrario, un simple petit foulard coloré suffit à la mettre en valeur. Rien de plus joli qu'une petite perle sublimée. 

L'homme devrait s'ateler, une fois qu'il sait le genre de perle dont il a besoin, une fois la perle trouvée, à la sublimer. Oui, je le pense sérieusement. Sinon, elle risque d'être perdue à jamais. Toi qui cherches ta perle, sache d'abord la reconnaître parmi les pacotilles et fausses-semblantes. Si par bonheur tu l'as trouvée, et si elle correspond à ce que tu recherches, qu'elle soit de culture, de bois, rose, blanche, brune, noire, surtout prends en soin et sublime-la.

 

Tu trouveras ta perle, Walter.

 

Erin

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 02:56

Dois-je redécliner les 5 éléments que doit avoir l'homme parfait version Erin?

allez, juste pour mémoire et résumer voici les 5 volets qu'un homme ne peut pas - et ne doit surtout pas - réunir

volet vie sociale
volet tendresse
volet partage,
volet intêret et d'utilité
volet passion

 

Il faut à mon avis un minimum de 3 oeufs dans le panier pour une acceptation minimale féminine, in abstracto.

Ainsi, si une femme a un emploi, un enfant et fait du sport: 3 oeufs.
Si une femme a un amant, une famille à ses côtés et des amis: 3 oeufs.
Si une femme a un enfant, un mari, un travail: 3 oeufs. c'est le côté cliché mais il existe encore et a de belles années devant lui, ce cliché là. Je suis persuadée qu'une femme peut, avec ces 3 oeufs, développer une acceptation de son existence sans chercher à voir si l'herbe est plus verte ailleurs.... encore une fois, tant que ces 3 oeufs sont correctement disposés dans son panier. 
idem: enfant, amant, amis;
ou bien: vie associative, enfant, mari
ou bien: amis, sport, amant
ou bien : amant (pour le volet passion), mari (pour mémoire: mari= passion mais aussi dans le cas présent le volet tendresse dans une relation de couple), poterie
ou bien: enfant, emploi, amant
ou bien: enfant, mari,  amis

 

Bref

 

 

-à noter que dans le terme famille, j'entends soutien familial - pas famille qu'on fonde nous même. Enfant: un ou plusieurs, je ne fais pas de distinction -
-tout dépend de la relation tissée entre amis, mais aussi du lien social derrière le travail aussi. Je pars du principe où si une femme estime qu'elle a dans son panier l'oeuf "vie sociale", c'est que son lien avec les collègues ou ses amis est suffisant. Si elle estime que l'oeuf passion est rempli avec son mari ou son amant, peu m'importe; l'essentiel est que l'oeuf existe.

-je n'ai pas choisi la symbolique de l'oeuf par hasard. Un oeuf c'est la perfection par excellence, un oeuf est un mystère, un oeuf est un commencement, un oeuf présage une naissance, un oeuf est fécondé ou non, devient poussin ou non. Mais il sert aussi à nourrir. Et en ajoutant des herbes et arômates, le goût de la nourriture est modifié. 

-à mon sens, et symboliquement aussi, les oeufs interagissent entre eux... 

 

Parenthèse mise à part:

 

L'accomplissement féminin tient à l'ajout dans le panier d'un oeuf supplémentaire, voire de deux. Et quand je dis oeuf, c'est que j'entends l'activité dans sa complétude. Par oeuf bien disposé dans le panier, je veux dire qu'il s'agit d'un volet que la femme estime complet pour elle. Et là, tout dépend de chacune. Pour l'une, le volet centre d'intérêt n'est complet que si elle est présidente d'une association, ou présidente de la république, soit, cela peut s'entendre. Pour l'autre, le volet passion sera complet avec un câlin une fois par semaine. Pour une autre, le volet tendresse sera complet avec 5 enfants, pour une autre, ce volet sera complet avec son homme et ses amis. Au final, chacune sait à quel niveau elle place chaque oeuf, chacune sait pourquoi elle estime que son oeuf est complet et bien disposé.

 

 

J'ai un jour mis mes oeufs dans le même panier de ma vie, j'étais heureuse.  Une fois les oeufs fécondés, le panier s'est vidé et j'ai mis 3 ans à le remplir à nouveau.

Je ne le ferai plus jamais. Et je serai heureuse aussi. Là, ce sera durable.

 

Maintenant, ça y est l'oeuf vie sociale grandit peu à peu dans le panier, l'oeuf tendresse heureusement ne m'a jamais quittée, l'oeuf utilité existe aussi, il est un peu petit mais il est là, c'est l'essentiel. Il me reste à le nourrir, car il n'est pas encore complet pour l'idée que je m'en fais. C'est en chemin. Difficile de compléter cet oeuf qui m'a aidée quand le panier était quasi vide. Heureusement que dans mon panier, il me restait mes 2 oeufs vitaux à ma survie à l'époque. 

Car à mon avis, un seul oeuf dans le panier - quel qu'il soit: danger, danger, danger. J'ai eu un seul oeuf dans mon panier et le panier s'est envolé. On l'a rattrapé de justesse... 


Etape suivante: trouver le 4ème oeuf. Je ne chercherai le 5ème oeuf que lorsque le 4ème sera complet à mon sens. 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 16:11

Erin, tu vas mieux.
Oui merci, je suis passée par des périodes difficiles sur le plan amoureux et j'en ressors en me connaissant mieux et je vais bien.

As tu quelqu'un dans ta vie?

Non

 

Ou bien: n'as tu pas rencontré quelqu'un?
Ou bien: pourquoi tu ne sors pas davantage, ça serait bien que tu rencontres quelqu'un
Ou bien: il est temps maintenant que tu rencontres quelqu'un
Ou bien: es tu prêtes maintenant à rencontrer quelqu'un

 

Euh

 

Faut il impérativement être re-couplée pour être bien?
Dois-je absolument rencontrer quelqu'un?
Ne puis-je pas être bien sans homme dans ma vie?

 

Je préfère le dire tout de suite: je n'ai aucune intention de rencontrer quiconque, je me sens très bien comme je suis. Mon fils et moi avons construit notre petit équilibre et je n'ai aucune intention de le modifier. Cet équilibre a été assez difficile à obtenir pour que je le mette en péril pour un coup de tête, pour un homme ou pour je ne sais quoi.

Je vais bien je n'ai pas besoin de problèmes supplémentaires. Je suis d'accord avec moi-même, je ne gère plus aucun conflit, je n'ai pas de concession à faire, je lave mon linge, je fais mon ménage et celui de personne d'autre. Je paie mes vacances avec mon fils et je n'ai pas envie que ça change.

C'est bien comme ça. Qu'on le laisse tranquille avec le fait de se remettre en couple. Je ne cherche pas, je ne veux pas qu'on me trouve non plus.

Je n'ai plus mon temps à perdre avec les malentendus, les concessions, bref, tout ce qui me pollue ma sérennité.

 

Erin 

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 00:27

Suite des trucs et astuces en général, voici quelques petits trucs quand maman et bébé voyagent en train:

Il ne sert absolument à rien de réserver en voitures "sans bruit" parce que c'est bébé qui fera du bruit. Sauf s'il est tout petit et qu'il dormira tout le trajet. Dans certains trains, il existe des voitutres réservées aux enfants. Inutile de les chercher en France, elles sont squattées par des adultes et aucune maman n'a envie de laisser son enfant sur un tapis où tout le monde marche dessus.

Avec un enfant de moins de 2 ans, même si le budget est serré, j'ai au final préféré réserver le siège dédié à bébé à côté de moi: plus d'espace, plus de tranquilité et possibilité de l'allonger s'il souhaite faire un somme.

 

Dans le sac pour mes voyages en train, j'emporte avec moi:

-un carnet à dessin, des gomettes, des crayons - qui sont ensuite utilisés pour le journal de bord du voyage. Une fois le voyage terminé, je date la merveille, j'ajoute quelques commentaires, et quel souvenir pour plus tard!
-quelques petits livres (tous les éditeurs font des petits livres petits formats, petite envergure, petite épaisseur). Je voyage aussi avec des magazines publicitaires ou les publicités immobilières où on trouve des piscines! Très intéressant même pour un enfant de 18 mois. Et de surcroît, cela nous permet de comparer des prix et de faire fonctionner notre cerveau sans s'en apercevoir. Quand le voyage est terminé, je jette tout à la poubelle - jaune en général- et j'en prends d'autres pour le retour.
-une boite à surprises: emboiter plusieurs boites et mettre une surprise dans la dernière boite. Effet garanti. Si le budget le permet, il existe des jouets emboitables. Sinon, des Tupp' ou 4 boites de formats différents feront tout à fait l'affaire.
-un mini poupon, un mini légume à couper, une mini tête à coiffer, une mini voiture, une mini moto. En fait, n'importe quel jouet mais en version mini pour plus de facilité pour maman, tout en permettant à poussin de jouer 
-A avoir sur soi même quand bébé est plus petit, en plus du doudou: les marionnettes à doigts. A essayer en tout cas. Moi, je ne m'en sépare plus jamais depuis. Un gain de place incroyable et une demi heure de gagnée!
-un téléphone de bébé ou un vieux téléphone portable qui ne fonctionne plus et surtout dont la batterie a été ôtée
-Surtout, je crois qu'il faut garder à l'esprit que les enfants s'amusent d'un rien.

Dans le sac à dos, au dernier moment je pose: un body ou une culotte, un petit short et un t shirt de rechange (ou une robe, c'est même plus simple quand il s'agit d'une petite fille). Si bébé doit être changé, je les trouve tout de suite. Sinon, cela fait ça de moins à côté de moi à m'encombrer.    

 

Qaund bébé "chouine" ou pleure:

Je ne culpabilise plus lorsque les autres passagers me regardent avec mon enfant qui pleure en ayant l'air de dire: "mais madame, faites le taire, votre enfant". Nombre d'adultes sont intolérants. Mais ils oublient qu'ils ont été enfants ou ont eu des enfants. L'intolérance ne mérite pas qu'on s'y attarde. Tant pis pour eux. S'ils voulaient être tranquilles, il fallait choisir un autre moyen de locomotion. Et quoi qu'il arrive, les enfants sont partouts, qu'ils se le tiennent pour dit. Ils auront beau lever les yeux au ciel, faire des pff et des pff, cela ne fera pas taire un enfant qui pleure. Ils risquent de faire pff et ohhhh souvent les pauvres, je les plains!
Les mamans font tout ce qu'elles peuvent et sont les premières à vouloir que leur bébé se calme; que croient les gens? Que pendant que bébé pleure on tricote des pulls? Que cela nous fait plaisir de voir notre enfant pleurer? Et puis quoi encore? Pourquoi ne pas dire pendant qu'on y est, que nous faisons exprès de faire pleurer notre enfant pour qu'il empêche tout le wagon de se reposer?!!!!

Le voyage est long? très long?

-Si bébé veut marcher un peu, il peut. Tant qu'il est circonscrit dans un périmètre donné. On ne va pas le forcer à s'asseoir pendant des heures alors que nous-même trouvons long un trajet. Que dire de sa patience à lui?! Il y a toujours le wagon bar, où on regarde le paysage défiler d'un autre point de vue, il y a aussi les escaliers à monter et descendre, c'est chouette quand l'enfant apprend à marcher. Tous les enfants aiment les escaliers.
Le promener est une bonne chose quand tous les jouets ont été épuisés, quand toutes les comptines ont été chantées, quand tout le dodo a été fait, quand le goûter a été pris, ou entre chacune de ces étapes.
-essayer de prendre des billets à des horaires où la sieste de bébé est prévue. Il dormira sur les genoux, et maman aussi pourra se reposer un peu
-éviter de conserver un sac à ses pieds, je me suis rendue compte que cela ne servait absolument à rien. Autant sortir tout de suite sur la tablette une gourde d'eau, les petits jeux et prévoir de se lever pour le reste: sinon, on a certes un sac à ses pieds, génial, mais on est plutôt engoncée et bébé ne va pas être changé toutes les 3 minutes, il ne va pas manger toutes les 3 minutes non plus! sans 

Le repas

-laisser à bébé le soin de déballer tranquillement ce qu'il va manger. Un quart d'heure gagné!
-éviter le riz, le quinoa, le blé, les pates, les choses qui se mangent à la cuiller de manière éparpillée...si maman ne voit pas pourquoi tout de suite, elle comprendra au prochain trajet. En revanche, vive les sandwiches. A bas les principes, vive le pratique. un petit triange jambon beurre tomate bien tassé avant de partir et le tour est joué. Si petit pot, essayer de le donner à température ambiante (voir article précédent)
-prévoir un large large torchon, quitte à installer bébé dessus. Et là je crois qu'il faut oublier le bavoir garde-manger: on fait quoi après pour le nettoyer? une lingette, OK, passe mais on perd un temps fou et si on ne le fait pas, le bavoir va essaimer ses restes dans le sac et là, bonjour la galère! Il vaut mieux laisser tomber. Le grand torchon se replie tranquillement et se glisse dans une pochette en plastique transparent de type Zyploc. On le secouera à l'arrivée. Les serviettes jetables? alors là pour le coup, pas écolo du tout parce qu'il en faudra une quantité astronomique... et qu'en plus il en restera sur le siège. En revanche, on peut s'en servir à la place d'un bavoir. Quelques unes suffiront. Inutile de s'encombrer avec un paquet de serviettes jetables. N'oublions pas que les lingettes à tout faire sont là pour le reste.
-préférer les compotes à boire, les yaourts à boire, les petits fromages à déballer, les petits gressins assortis, les fruits qui ne s'écrasent pas (parce que sinon, c'est une véritable horreur qu'on veut absolument nettoyer dans le train, et c'est à ce moment là que bébé voudra un jouet improbable et se mettra à pleurer). L'heure n'est pas aux principes mais au pratique!  
- éviter la banane en fruit frais. Elle finira par tourner de toute façon, et tout le wagon sentira la banane. C'est un coup à vous dégouter de la banane, pour peu que bébé ne la finisse pas et que vous en ayez pris une pour vous et une pour lui! Compote de banane OK.

 

Le choix de la première classe:

Il arrive que la première classe soit proposée au prix de la 2ème, ou pour quelques euros de plus. Là aussi, j'ai fait les les 2. Je ne saurai que conseiller la 1ère classe pour peu qu'une offre intéressante se présente. Comme dit l'expression: il n'y a pas photo. Davantage de place et pour les sièges et pour les couloirs et pour les bagages. L'achat d'un billet à 5 euros plus cher contre une peu de tranquillité pour une maman peut valoir le coup qu'on s'y penche un petit peu. 

 

Enfin, il faut compter sur le pouvoir de séduction de bébé dans le train. Mon fils a toujours charmé les gens autour de lui avec ses sourires. Tous les enfants le font naturellement. Et comment ne pas fondre devant un sourire d'ange? Celui ou celle qui reste de marbre - oui, cela arrive- tant pis pour lui ou pour elle, son trajet aurait pu être égayé par un petit soleil. C'est ce qu'il faut se dire: lorsqu'on voyage avec son enfant: on offre un grand privilège aux autres passagers. Sauf qu'ils ne le savent pas, tout simplement!
Quand maman se dit ça, son voyage se passe forcément mieux!


 

 

Erin 

Partager cet article
Repost0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 23:15

Nous sommes nombreuses à voyager avec nos enfants, sans aide particulière. Depuis 3 ans, j'ai eu le temps d'accumuler quelques voyages avec mon petit coeur, longs, courts, en train, en avion, en voiture, à pied, en rando... Alors voici quelques petits trucs en général:

 

Il vaut mieux éviter les sacs fourre-tout où on passe un temps fou à chercher ses affaires. L'idéal reste à mon avis le système des pochettes. Il existe de nombreux modèles de petits pochettes toutes plus mignonnes les unes que les autres. A la place des pochettes, maman peut aussi prendre l'option boîtes.

 

Il y a la pochette où l'on glisse ses papiers, et le strict nécessaire à sortir n'importe quand rapidement ( tickets de voyage, billet de train, carte d'identité, billet d'avion, carte d'embarquement, carte d'identité du bébé, autorisation de sortie du territoire, carte d'accompagnant, livret de famille, carte bancaire, etc.) 

Il y a la pochette où l'on met les petits médicaments de premiers secours: arnica en granules, petite crème antibobo -facile à trouver en pharmacie, de la taille d'un auriculaire, pshitt désinfesctant - si, si, ça existe en petit format maintenant- et mini gel désinfectant pour les mains, mini paquet de lingettes débarbouillantes. Personnellement, les lingettes débarbouillantes servent à tout, pour une fois que bébé n'a pas tout son atirail, la fin du monde n'est pas arrivée! Et pour les bout de choux qui portent encore des couches: 2 couches et deux sacs à couche parfumés ou non d'ailleurs. Mais parfumés c'est quand même plus pratique si on est dans l'impossibilité de jeter le précieux cadeau fait par notre progéniture chérie.
Les pochettes se trouvent dans le sac où les jouets à utiliser pendant le voyage sont stockés ainsi que les petits goûters. Là, tout écolo que je suis, pour les voyages, franchement, je préfère les petits conditionnements ET the must du must, les boites Tupp qui ont l'avantage d'avoir plusieurs formats différents et de s'empiler les unes sur les autres. La tétine aussi se met dans une boite. Cette boite a plutôt intérêt à être avec le doudou, dans un compartiment facile à trouver du sac. 

 

En ce qui concerne l'eau: éviter les grosses bouteilles d'eau qui seront toujours entamées et alourdiront le tout pour rien. Deux petites bouteilles ou gourdes légères et le tour est joué. Et pour celles qui ont des biberons à faire pendant le trajet, remplir d'ores et déjà les bibis d'eau et conserver à côté les dosettes de poudre déjà préparées. Si possible, faire boire le bibi à température ambiante de temps en temps à bébé avant le voyage. De cette manière, maman se facilite la vie et bébé est rassasié. De la même manière, j'ai pris l'habitude de faire goûter de temps en temps à mon fils les petits pots à température ambiante aussi. Ainsi, il mange sans avoir besoin d'aller chercher au bar, dans une station service, auprès de l'hotesse ou ailleurs un endroit où réchauffer son plat. Surtout qu'on est en été! Et pour un petit pot à température ambiante de temps en temps, la fin du monde n'est pas encore arrivée!


Pour les clés, c'est facile: le porte clé est relié à la fermeture du sac, avec une cordelette suffisamment longue mais juste assez courte pour ne pas s'emmêler partout dans le sac 

 

Lorsque mon fils était bébé, j'ai vite abandonné le sac à langer pour un sac à dos. Les marques commencent à se mettre aux sacs à langer à dos. Plus pratique, je n'ai jamais vu. 
De même, la poussette, en voyage est une véritable galère. Tant que mon fils pouvait être porté à l'écharpe, j'ai continué à le porter à l'écharpe. Alors c'est vrai que cela faisait un peu chargée, mais pour marcher ou courir attraper un avion, un train, une correspondance, je n'ai rien trouvé de mieux.

 

J'ai longtemps troqué mes talons pour des chaussures confortables et que j'ai tendance à qualifier d'aériennes maintenant: il s'agit de ces modèles sportswear inspirés des baskets de ville. Sans citer de marque, certaines sont des chaussons magiques et en plus très féminins. Rien n'empêche d'avoir une paire de talons dans le sac... J'ai fait même pire lors d'un voyage pour un mariage au pays de far far away: mes talons étaient accrochés au sac à dos de randonnée! J'ai déjà voyagé en talons, mais cela comporte deux inconvénients:
-pas très glamour avec un sac à dos à moins que ce sac à dos soit très très stylé - ils existent mais il faut beaucoup chercher, et pas glamour du tout quand on est chargée. Autant assumer tout de suite sa non glamourité pendant quelques heures. Après tout, on ne voyage pas pour séduire mais pour se transporter d'un point à un autre. ceci étant, rien n'empêche d'être stylée dans toute la tenue et dans les chaussures confortables.
-pas du tout pratique pour courir 

 

Sur le choix de la tenue: sans aucune hésitation, celle où l'on est à l'aise. Le jean n'est pas toujours la meilleure solution quand il fait chaud. La robe est pratique. Personnellement je pense que les robes n'ont pas été inventées par hasard. Il suffit qu'elles ne soitent pas courtes ou trop près du corps: dans ce cas là, je plains la maman qui devra se mettre à la hauteur de bébé avec tout son "barda". 

Lorsque je voyage avec bébé, je me charge le moins possible. Pour moi: le minimim de chez minimum, quiitte à acheter sur place. Le confort en voyage, cela n'a pas de prix! Pour bébé: toute la place dans le sac à dos. Et le reste, prêté par les copines sur place ou acheté grâce aux sites de ventes entre particuliers à prix très raisonnables. Si je partais en hôtel, je demandais à l'hôtel de me trouver ci ou ça, j'ai rarement eu des refus. Ils peuvent mettre à disposition des lits, mais aussi des baignoires enfant, des réhausseurs, des chaises hautes, des bibi même pour certains hotels. 

J'ai toujours sur moi ,et en particulier en période estivale, une petite bombe d'eau à pulvériser. A noter que cela sert aussi pour nettoyer les petites fesses fragiles le cas échéant.

Pour finir, la chose la plus pratique que j'aie jamais vue en tant que maman: une belle âme charitable qui vous aide. Si maman a besoin d'aide, il lui suffit de demander à quelqu'un! Rares sont ceux qui refusent. Bien choisir son interlocuteur. Je m'adresse toujours à une femme mûre ou avec un enfant déjà grand. Les hommes aussi sont très serviables, les messieurs seuls et les jeunes gens qui voyagent en bande en général se décarcasseront pour une maman toute seule avec son bambino, c'est une vérité!!!!! Je ne l'aurais pas cru si je ne l'avais vu de mes yeux.
Savoir demander de l'aide, j'appelle cela aussi de la matûrité chez la maman. Pourquoi devrait-elle faire comme si elle n'avait besoin de personne en Harley Davidson?

Erin

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 21:30

Aujourd'hui, un ami m'a dit que mon sourire se voyait au téléphone. Et pour cause, l'amour de ma vie est rentré!

Oui, je souris toute la journée, oui je le regarde toute la journée, oui, je me consacre à lui et uniquement à lui. J'ai attendu son retour un peu comme on attend le retour d'un amoureux! Je n'ai besoin de rien aujourd'hui, je l'ai lui. Ses évidences et son rire d'enfant, ses "mais maman, tu es un petit peu étourdie aujourd'hui" et ses "je t'aime ma maman chérie d'amour que je t'aime d'amour" ont comblé ma journée.

Le bonheur tient à peu de choses. Aujourd'hui, il a pris les traits d'un angelot aux reflets de soleil, d'une petite bouche qui fait des bisous-coeur. Aujourd'hui le bonheur m'a souri toute la journée.

Je souhaite que le bonheur sourie à toutes les femmes que je connais, mais aussi à toutes celles que toutes les femmes que je connais connaissent et que toutes les femmes qui connaissent les femmes que je connais le connaissent également et ainsi de suite. Le bonheur féminin n'est pas si relatif. En tout cas de mon point de vue.

 

Oui, je veux bien croire que dans l'autre hémisphère ce bonheur s'entende, oui, je veux bien croire que sur le nouveau continent toute mon allégresse se devine, juste dans ma façon d'être fière que mon amour découpe seul un catalogue de vente par correspondance!

Puissent mes sourires durer encore et encore, tout l'été et le reste de l'année. Puissent toutes les mères retrouver le sourire, quelle que soit leur situation. C'est le voeu que je formule ce soir. Et je pense à mes amies, à toutes ces femmes qui ont caressé le bonheur, qui l'ont à portée de main, qui le cherchent, qui le trouvent, qui le rejetent, à toutes ces femmes faites pour donner et recevoir du bonheur, qui n'aspirent à rien d'autre qu'à être heureuses. Quel magnifique objectif! 

 

Puisses-tu Marion, rester la femme éclatante que je connais, dans ta maternité, dans ta féminité comme dans tes combats
Puisses-tu Sandrine, sauter de joie et tuer tous les dragons de la planète bientôt,
Puisses-tu Anne, devenir la femme que tu mérites d'être    
Puisses-tu Virginie, te poser pour apprécier tout ce que t'apprend ton enfant,
Puisses tu Sandrine, retrouver la force vitale que tes bonheurs t'apportent,
Puisses-tu Myriam, retrouver ton fils chéri où qu'il soit et trouver la force de pardonner,
Puisses-tu Gaelle puiser cette puissance universelle pour le chemin que tu traverses,
Puisses-tu Myriam, continuer à nous donner le meilleur exemple d'épanouissement féminin,
Puisses-tu Florence, oublier les flèches tel bouddha,
Puisses-tu ma Pri, nous aider à agrandir nos coeurs comme tu as fait du tien,
Puisses-tu Lucile, marier tes bonheurs pour parfaire le tien,
Poisses-tu Mathilde traverser tout avec la conviction de faire partie d'un tout féminin universel,
Puisses-tu Frédérique, en faire autant
Puisses-tu ma Flo, rester telle que tu es, solaire, mère et femme à toute épreuve 
Puisses-tu Laetitia, savourer les moments présents si précieux dans la vie d'une femme,
Puisses-tu Flo, savoir que je t'admire pour ce que tu as accompli
Puisses-tu Laetitia, te souvenir du pourquoi de ton mariage,
Puisses-tu Isabelle, continuer sur ta lancée et nous donner des ailes à chaque pensée,

Puisses-tu Delphine, marrier vie privée et vie de maman, nager dans le bonheur que tu recherches
Puisses-tu Isabelle, rester la plus belle et la plus douce du monde pour tes poussins mais pour nous aussi
Puisses-tu Sandrine, ne pas oublier que tu n'es plus une enfant mais une femme

Puisses-tu Cybelle, convertir les coeurs perdus
Puisses-tu Adèle, laisser monter tes prières pour nous

Puisses-tu Claudine, savourer les joies et réussites de tes filles,
Puisses-tu Olga, rester une maman même de loin
Puisses-tu Magda, mûrir et faire évoluer ta graine de vie dans un environnement que tu auras choisi
Puisses-tu Sandrine, connaître la joie d'être mère un jour
Puisses-tu Rosalinda, percer et trouver ce que tu cherches, car moi je sais déjà
Puisses-tu Lynda, te poser devant ton fils et lui dire "tout cela est à toi, mon fils"
Puisses-tu Nathalie, garder cette force de vivre, pour tes autres enfants,
Puisses-tu Françoise, m'envoyer des sourires et encore des sourires, de loin comme de près
Puisses-tu Valérie, ne pas oublier que ta maman est près de toi, toujours
Puisses-tu Marielle, voir grandir tes hommes en toute quiétude
Puisses-tu Alexandra, ne pas oublier ton amie de coeur et ces femmes qui ont traversé ta vie
Puisses-tu Maeva, ne pas oublier ta soeur,
Puisses-tu Romaine, voguer voguer et voguer à ta guise avec ton coeur à la barre
Puisses-tu Véronique, contempler le chemin parcouru avec fierté,
Puisses-tu Marie, accomplir tes rêves d'étudiante jamais oubliés 
Puisses-tu Kristelle, trouver celui qui aimera tes enfants comme les siens
Puisses-tu Laurie-Anne, connaître la joie d'être maman 
Puisses-tu Hélène, savoir comme tu es précieuse à tous
Puisses-tu Corine, supporter cette rage jusqu'au bout et enfin t'apaiser
Puisses-tu Jeanne, rester toi et apaiser les tiens comme tu sais le faire
Puisses-tu Mélanie, prendre confiance dans l'avenir 


Puisses-tu Louise, pousser en beauté et en sagesse comme les princesses des contes de fée
Puisses-tu Mila, apporter la sérénité à tes parents qui en ont tant besoin
Puisses-tu Karine, ouvrir ton coeur à qui cherche à le saisir au vol
Puisses-tu Océane, suivre un chemin vertueux et parcouru de fleurs,
Puisses-tu Françoise, apprécier le statut de grand-maman et donner à "tes" filles la combativité de tes aïeules
Puisses-tu Elsa, combler de joie tes parents si présents 
Puisses-tu Severine, décrouvrir le bonheur familial que tu mérites tant,
Puisses-tu Marie, pousser telle une belle plante au soleil de la méditerranée
Puisses-tu Isabelle, être comblée comme tu le souhaites où tu es,
Puisses-tu Fleur rester la même et la plus belle des fleurs qui donne ce qu'elle a de plus beau,
Puisses-tu Patricia, arrêter de chercher ce qui est sous tes yeux
Puisses-tu Cécile, savoir regarder dans ta vie le plus beau cadeau que le ciel t'a envoyé,
Puisses-tu Béatrice, t'apercevoir la chance qui t'es donnée et que d'autres n'ont pas
Puisses-tu Erika, vivre intensément les jours et retrouver cette innocence cette fraîcheur que je te connais
Puisses-tu Béatrice, rester la femme et la mère sereine enfouie en toi
Puisses-tu Elisabeth, profiter du bonheur de devenir grand-même
Puisses-tu Karine, continuer la vie et connaître ce privilège d'enfanter
Puisses-tu Patricia, te battre avec la combativité féminine universelle
Puisses-tu Monique, laisser couler les larmes qui te libèreront
Puisses-tu Valérie, soutenir celles et celles qui ont besoin de ta lumière
Puisses-tu Tiffany, suivre le chemin préparé par tes aïeules,
Puisses-tu Nadège, rester le roc où s'abritent les bateaux avec la douceur qui te caractérisent néanmoins
Puisses-tu Capucine, continuer à faire rire et rire ceux qui en ont besoin
Puisses-tu Clothilde, amener d'autres âmes vers le Tout Puissant
Puisses-tu Nathalie, continuer pour ceux qui restent
Puisses-tu Laura, continuer pour Cassandra  
Puisses-tu Cassandra, veiller sur nous tous, où que tu sois
Puisses-tu Heike, poursuivre ton rêve jusqu'au bout,
Puisses-tu Jodie, nous faire rêver par ton art
Puisses-tu Céline, profiter de la vie comme tu te dis que tu devrais le faire
Puisses-tu Nathalie, oublier cequi t'a fait mal pour mieux aprécier ce qui t'attend
Puisses-tu Line, inspirer d'autres mamans
Puisses-tu Anne-Claire, être apaisée et connaître le bonheur que tu recherches
Puisses-tu Julie, briller dans ton art et rester la femme forte que tu es
Puisses-tu Marjorie, Vivre ton amour au grand jour et en être fière
Puisses-tu Virginie, vivre ta nouvelle vie et être enfin heureuse
Puisses-tu Josefa, voir les soleils qui t'entourent
Puisses-tu Sandrine, chanter de tout ton soûl jusqu'au bout du monde
Puisses-tu Johanna, garder précieusement ce trésor que tu as trouvé

Puisses-tu Dominique, ne jamais rien savoir
Puisses-tu Sylvia, te souvenir que tu as été amoureuse un jour 
Puisses-tu Sophie, être l'exemple que ta fille suivra
Puisses-tu Manon, ne pas laisser le chant des sirènes t'emporter et croire n'importe quoi
Puisses-tu Cécile, ouvrir les yeux,
Puisses-tu Odette, ouvrir ton coeur, même un petit peu 
Puisses-tu Cécilia, t'occuper de Bamsy tu sais pourquoi
Puisses-tu Lenka, ne pas oublier que nous avons campé ensemble
Puisses-tu Fati, redevenir toi-même un jour
Puisses-tu Cécile, t'asseoir et souffler un peu dans ta trépidante vie
Puisses-tu Laure, ouvrir ta corolle et grandir
Puisses-tu Mariline, retrouver le goût des autres 
Puisses-tu Evelyne, te trouver et me trouver lorsque tu ne va pas bien 

Puisses-tu Joelle, te souvenir que tu es la fleur de ton mari qui pleure
Puisses-tu Erin, te souvenir des meilleurs moments lorsque la vie te les cache  

Puissent toutes les femmes savourer leur rayonnement, leur solarité. Puissent toutes les femmes s'aprecevoir de leur toute puissance puisée dans la plus pure des innocences, puissance si jalousée et comprendre pourquoi. Puissez-vous, mesdames, connaître votre bonheur et le laisser entendre à l'autre bout du monde. Le monde n'en sera que plus beau.

Puisses-tu, femme du monde, préserver cette terre qui t'a vue naître et dans cette spirale de vie te fait femme.
Puisses-tu, femme du monde, rayonner au point que ton sourire se lise les yeux fermés, sans même te voir, comme moi qui ai carressé l'universalité de l'amour aujourd'hui.

Erin

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 23:38

L'an dernier, à la fête de la musique, je suis sortie pour la première fois seule avec mon enfant. J'ai fini la soirée en colère. Cette année, je vais à un concert seule. J'ai fini la soirée en pleurs.

Ce concert était symbolique. Je savais qu'il allait me faire mal quelque part. Mais je savais aussi que cela me ferait du bien. 

Avec qui partager des moments forts maintenant? Jusqu'ici, seule avec mon fils, lui et moi partagions des moments forts de mère envers son fils et d'enfant envers sa maman. La tendresse de sa joue, la douceur de sa petite main, sa jolie voix d'enfant, etc. Tout cela est bien beau. Il est mon amour. Mais il est mon fils.

Où est l'amour qui m'attend? L'amour m'attend-il? Dois-je l'attendre?
Mon amour, je l'ai trouvé, il m'a choisi pour être sa maman.
Mais l'amour? 

L'amour filial est beau. Mais suffit-il?
J'ai tant besoin de partager à nouveau des moments de joie aussi. J'ai tant besoin de danser avec quelqu'un que je ne prend pas dans mes bras mais qui me prenne dans ses bras. J'ai désormais besoin de me sentir protégée moi aussi. J'ai besoin de me sentir aimée comme une femme. Non plus comme une maman.

Je ne suis pas qu'une maman. Mais je ne suis rien d'autre si aucun regard autre que celui de mon amour ne se pose sur moi. Et en ce moment, même mon amour ne me dis pas "maman, tu es belle". Et pour cause, il n'est pas là.

Je prévois encore plage ce week end. Super! D'aucuns rêveraient mes week ends. En ce moment, moi,  je rêve des leurs. En couple ou en famille. 

 

Erin

Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je?

  • : Le blog d'Erin
  • : Une maman solo qui met des mots sur ce qu'on n'a pas le droit de dire, des mots pour ceux qui sont dans mon cas, mais aussi peut-être un peu pour laisser la douleur s'en aller
  • Contact

Mes citations au fil des jours

7 juillet 2012: toutes les premières fois dans un changement sont difficiles. Erin

21 mai: personne ne mérite tes larmes; celui qui le mérite ne te fera sûrement pas pleurer (https://www.facebook.com/pages/Chtit-panneaux)

février: former un couple c'est être deux et ne faire qu'un.Mais lequel? (d'un humoriste très célèbre)

26 aout: ce n'est pas que j'aime avoir raison, c'est juste que j'ai vraiment raison! Si tout le monde pense comme cela, qui a tort?
28 juillet: le bonheur est dans le pré, cours-y vite il va filer. Saute par dessus la haie. Paul Fort
27 juillet: dire à ceux qu'on aime qu'on les aime
22 juillet: comment peut-on ne pas sourire devant un enfant?

19 juillet: suis tombé dans la figure à moi - mon fils
18 juillet: j'ai l'impression de faire partie d'un tout. mais lequel?
17 juillet:quand on a touché le fond, il reste le fond de soi à explorer
16 juillet: pffff
15 juillet: je n'ai rien à dire aujourd'hui, non que je ne pense pas, mais plutôt que la pensée va trop vite pour la traduire - Erin
14 juillet: quand tout le monde est parti, il reste les amis - Quelqu'un de bien
13 juillet: La vie est un baiser. Et quel baiser! - Erin

12 juillet: "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" -Saint Exupéry
11 juillet: j'ai découvert une nouvelle addiction: l'écriture - Erin
10 juillet: dors, dors, dors sur tes décisions, ne prend jamais une décision avant d'avoir dormi dessus - Erin
9 juillet: je suis là et bien là - Erin
8 juillet 2011: ça devrait être interdit d'être malheureux - Erin
8 juin2011 : "On a divorcé d'un commun accord, mais tu étais plus d'accord que moi" - un comique dont le nom m'échappe