Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 09:55

Mettre des mots à tout prix?

 

Parfois il n'y a pas de mot. Non que le sentiment n'existe pas. C'est la puissance de l'émotion qui n'a pas d'équivalent. Je dis souvent à mon enfant qu'il n'a aucune idée de l'amour que j'ai pour lui. C'est un amour d'univers, un amour de tout, un amour plein, un amour qui le ramène à mon ventre, du plus profond de moi. Mais je n'ai pas les mots, alors je lui dis juste je t'aime. Et il le sait. C'est tout.

 

Parfois c'est juste ça.

N'est-ce pas mon amie, lorsque je te dis : ... 
Tu sais. Et je sais. Pas d'explication, même pas un mot. Un silence que nous seules partageons. Et qui fait tout. Je ne peux pas te "mentir". Et tu ne peux pas me "mentir". Tu sais et je sais. 
Complètement métaphysique. 
Quand on se dit rien on se dit tout.

 

 

...

 

 

alors je me dis que ça doit être des histoires d'âmes soeurs. J'ai croisé une âme soeur, une âme qui guérit la béance. Aucune envie de mots. L'âme est asexuée. Rien que l'écrire est déjà ridicule. Mais il faut bien que l'on comprenne ce que je sais. Et comment expliquer ce qu'on ne peut que ressentir? Croyez moi simplement. Ne cherchez pas à mettre des mots à tout prix. Ne cherchez pas. Si vous pensez que c'est elle, alors c'est elle. Ne cherchez pas pourquoi. Et ne cherchez pas tout court. 

Savoir qu'elle est là. C'est tout. Juste.


Erin pour mezetadam

 

PS: tout à coup j'écris un p.s.  comme s'il y avait besoin d'un p.s.
un p.s. pour expliquer, p.s. pour compléter. Mais non, pas besoin.
 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 11:06

Il m'avait offert un bout de bois en forme de coeur. J'y tenais beaucoup. Je l'avais simplement rangé, depuis la rupture... Car il m'a offert vraiment très peu de choses. Quel symbole, mes amis! Remember que j'ai du écrire quelque chose qui a du s'appeler quelque chose de lui chez moi et rien de moi chez lui ou une bêtise du même acabit.
Je retrouve ce bout de bois dans mes tiroirs. Que dis-je? Je suis allée chercher ce bout de bois dans le tiroir, je savais exactement où il se trouvait.
C'était la discussion de trop. Que dis-je, la discussion de trop? Les messages dans le vide de trop.
Rester en contact, pourquoi pas. Mais certainement pas dans l'attente. Retiens ça. Sinon, tu resteras en contact éternellement et c'est plus que malsain.

Alors j'ai pris ma ponceuse. Et j'ai poncé.

 

 

J'ai poncé jusqu'à ce que le message disparaisse. Et j'ai transformé le coeur. A partir d'un bout de bois, j'ai recyclé. Je n'aime pas gaspiller, et encore moins perdre du temps. Tout ce que je vis est une occasion d'apprendre et de transformer le négatif en positif. Maintenant il est beau et fait main, maintenant il est digne d'être affiché à nouveau, il est digne d'être admiré, car il reflète un véritable message. C'est désormais un vrai coeur avec un vrai message pour moi et un vrai sens. Pas juste un coeur qui donne bonne conscience à celui qui l'a offert. Et peu importe, du reste, je n'ai pas à interpréter le geste de l'époque. Le fait est que ce bout de bois était là et me rappelait une période qui n'existe plus. Ressasser pour ressasser et perdre mon temps... c'est décidé, j'arrête. 


J'ai écrit: "Tu mérites d'être heureuse". Je l'ai accroché dehors dans le jardin. Pour qu'à chaque doute, je puisse visualiser mon message à moi-même, à partir d'un support qui ne m'a pas rendue heureuse, qui faisait juste illusion. Rangé dans un tiroir, ce coeur en bois prenait de la place. A la poubelle, je n'aurais rien retenu de l'expérience. Mon cerveau a besoin de comprendre. Il a je l'espère, compris. Il comprendra à nouveau à chaque fois qu'il regardera ce bout de bois. Un coeur en bois n'est pas un coeur. Et le message qu'il comporte  prend un sens précisément sur ce bout de bois. 

Moi je donne mon coeur généreusement, je ne veux plus recevoir de morceau de bois, autant le jeter dans le feu des passions des autres. J'ai passé l'âge de la guimauve qui chauffe au dessus de ces feux-là.


Adieu, pauvre pauvre é-coeuré.

C'est dit.
 

@Erin pour mezetadam

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je?

  • : Le blog d'Erin
  • : Une maman solo qui met des mots sur ce qu'on n'a pas le droit de dire, des mots pour ceux qui sont dans mon cas, mais aussi peut-être un peu pour laisser la douleur s'en aller
  • Contact

Mes citations au fil des jours

7 juillet 2012: toutes les premières fois dans un changement sont difficiles. Erin

21 mai: personne ne mérite tes larmes; celui qui le mérite ne te fera sûrement pas pleurer (https://www.facebook.com/pages/Chtit-panneaux)

février: former un couple c'est être deux et ne faire qu'un.Mais lequel? (d'un humoriste très célèbre)

26 aout: ce n'est pas que j'aime avoir raison, c'est juste que j'ai vraiment raison! Si tout le monde pense comme cela, qui a tort?
28 juillet: le bonheur est dans le pré, cours-y vite il va filer. Saute par dessus la haie. Paul Fort
27 juillet: dire à ceux qu'on aime qu'on les aime
22 juillet: comment peut-on ne pas sourire devant un enfant?

19 juillet: suis tombé dans la figure à moi - mon fils
18 juillet: j'ai l'impression de faire partie d'un tout. mais lequel?
17 juillet:quand on a touché le fond, il reste le fond de soi à explorer
16 juillet: pffff
15 juillet: je n'ai rien à dire aujourd'hui, non que je ne pense pas, mais plutôt que la pensée va trop vite pour la traduire - Erin
14 juillet: quand tout le monde est parti, il reste les amis - Quelqu'un de bien
13 juillet: La vie est un baiser. Et quel baiser! - Erin

12 juillet: "on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" -Saint Exupéry
11 juillet: j'ai découvert une nouvelle addiction: l'écriture - Erin
10 juillet: dors, dors, dors sur tes décisions, ne prend jamais une décision avant d'avoir dormi dessus - Erin
9 juillet: je suis là et bien là - Erin
8 juillet 2011: ça devrait être interdit d'être malheureux - Erin
8 juin2011 : "On a divorcé d'un commun accord, mais tu étais plus d'accord que moi" - un comique dont le nom m'échappe